Trafic d'ecstasy et de cannabis : les mules marseillaises jugées en comparution immédiate

justice
Importante saisie de résine de cannabis par les douaniers de Guadeloupe
Archives ©Guadeloupe La1ère
Les deux jeunes marseillaises, interpellées ce week-end, pour avoir tenté d'importer 16 kilos de résine de cannabis et 6 000 cachets d'ecstasy dans notre île seront jugées, ce mercredi après-midi, dans le cadre des comparutions immédiates. 
Les deux jeunes femmes interpellées pendant le week-end par les douanes, pour avoir tenté d'importer 16 kilos de cannabis et 6 000 cachets, comparaîtront en début d'après-midi devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis afin d'être jugées dans le cadre des comparutions immédiates. 
Les deux mules, originaires de Marseille, ont expliqué en garde à vue qu'elles étaient uniquement des convoyeuses. Elles ont accepté la "mission" qui leur a été proposée par une amie.
 

La valise avait été égarée

Chiens des douanes
©Daniel Fontaine (Réunion la 1ère)
En garde à vue, elles ont précisé que la connaissance en question les a convaincues d'effectuer cette livraison. Elle-même avait réalisé un voyage identique à La Réunion, quelques mois auparavant. Ce séjour s'était déroulé sans encombre et tous frais payés. 
Cette fois, la valise contenant la drogue n'était pas sur le tapis roulant à l'arrivée. Les deux mules étaient à leur hôtel quand elles ont appris que le bagage était enfin là. Elles ignoraient, que celui-ci, avait attiré la curiosité des douaniers qui avaient découvert les 16 kg de cannabis et les 6 000 cachets d'ecstasy. 
Douane de La Réunion
Les douaniers de l'aéroport de La Réunion ne sont pas habitués à saisir des stupéfiants auprès des passagers venant de Mayotte. ©Daniel Fontaine (Réunion la 1ere)