Un trafic d'ecstasy via Facebook démantelé par la police nationale

faits divers
trafic d'ecstasy via facebook
©Police Nationale de La Réunion
465 cachets d’ecstasy ont été saisis par la Police Nationale. Le mis en cause a été déféré au Tribunal de Grande Instance de Saint-Denis. Les produits stupéfiants étaient vendus via la réseau social Facebook. 
La Brigade des Stupéfiants était avisée par la Brigade numérique de la Gendarmerie Nationale de l’existence d’un trafic d’ecstasy via l’utilisation des Réseaux sociaux en l’espèce « FACEBOOK ».

Un individu utilisait son profil pour proposer à la vente divers modèles de cachets d’ecstasy. Une enquête a immédiatement été ouverte.
Après des surveillances et filatures l’auteur du trafic était contrôlé, interpellé et placé en garde à vue en flagrant délit.

La perquisition de son habitation a permis la découverte de 465 cachets d’ecstasy ainsi que la somme de 1050 euros bénéfice de la vente des produits stupéfiants.

L’exploitation de son téléphone portable a apporté de nombreux éléments confirmant le trafic d’ecstasy. Les analyses des échantillons confirment la présence de M.D.M.A. La valeur marchande sur le marché local des produits saisis est de 9 300 euros.
L’argent était confisqué et déposé à la caisse des dépôts et consignation, le téléphone était saisi et scellé (valeur marchande 1259 euros).
L’individu a ainsi reconnu les faits sans équivoque. Il a été déféré au TGI de St Denis.