Les transporteurs mènent une opération escargot sur la Route du Littoral

travaux publics
Les transporteurs mènent une opération escargot sur la Route du Littoral ce mercredi 29 juillet.
Les transporteurs mènent une opération escargot en direction de la Route du Littoral ce mercredi 29 juillet. ©Imaz Press
Après huit jours de mobilisation et suite à une décision de justice, les transporteurs ont du lever le camp qu’ils avaient établi devant la Région Réunion, ce mercredi 29 juillet. Ils ont mené une opération escargot sur la Route du Littoral avant de s'installer sur un parking de Champ-Fleuri.
Les transporteurs n’entendent pas arrêter leur mobilisation, ce mercredi 29 juillet. Ils demandent toujours la reprise du chantier de la Nouvelle Route du Littoral. En début d’après-midi, ils ont quitté le campement qu’ils avaient établi depuis huit jours devant les locaux de la Région Réunion, à Saint-Denis. Une partie des transporteurs a alors pris la direction du Barachois.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère : 
NRL : déception et détermination des transporteurs
 

Concert de klaxons

Dans un concert de klaxons, des camions ont mené une opération escargot sur la Route du Littoral. La circulation a été fortement perturbée en direction de l’Ouest, puis en direction du Nord. Les transporteurs ont en effet fait demi-tour à la Grande-Chaloupe pour revenir sur Saint-Denis en empruntant la Route du Littoral dans le sens inverse.

Ce soir, une quinzaine de camions sont installés sur le parking du dojo régional de Champ Fleuri, à Saint-Denis.
 
Opération escargot des transporteurs à Saint-Denis, mercredi 29 juillet.
Opération escargot des transporteurs à Saint-Denis, mercredi 29 juillet. ©Imaz Press
 

Une rencontre déterminante

Depuis mardi dernier, les transporteurs mènent des actions pour demander la reprise du chantier de la Nouvelle Route du Littoral, et un entretien avec le président de Région. Ils n’ont pas transporté d’andains sur le chantier depuis un mois. Pour Jean-Gaël Rivière, président de la FNTR, cette route doit se finir absolument dans "l’intérêt général".

Un rendez-vous crucial doit se tenir demain, jeudi 30 juillet,  entre les différents acteurs du chantier de la Nouvelle Route du Littoral : la collectivité, l’Etat et le groupement. Cette rencontre sera déterminante pour la suite du chantier.

Regardez l'interview de Jean-Gaël Rivière : 
NRL : Jean-Gaël Rivière, président de la Fédération Nationale des Transporteurs Routiers, invité du Journal de 19h
 

Le combat continue

Ce matin, le Tribunal de Grande Instance de Saint-Denis a examiné l’action en référé engagée par la Région pour dénoncer le blocage de ses locaux par les transporteurs. La justice a tranché en faveur de la Région, et a demandé aux transporteurs de lever le camp.

Dans un communiqué, le président de la Région s'est dit "satisfait" de la décision rendue par le tribunal. Didier Robert affirme qu'il "réitère (s)a volonté de trouver dans un climat apaisé et loin de toute pression, une solution afin de terminer la NRL".

Pour les transporteurs, le combat continue et devrait même se durcir. "La Région, l’Etat et le Groupements doivent comprendre que l’on va poursuivre la grève ailleurs, affirme Didier Hoarau du syndicat OTI (Organisation des Transporteurs Indépendants). La population a compris qu’on ne gênait personne en se positionnant devant la Région. Maintenant, nous allons devoir nous mettre à des endroits plus gênants". Certains transporteurs affirment qu’ils n’ont pas l'intention de bloquer les routes, mais lorsque des camions mènent une opération escargot cela engendre forcément des perturbations sur le réseau routier.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live