réunion
info locale

Transports : motion de défiance contre Alix Galbois

transports
2018.09.19 Fabienne Couapel-Sauret
©Réunion la 1ère (Philippe Dornier)
La crise au SMTR monte d’un cran. Le président du Syndicat Mixte de Transports de La Réunion Alix Galbois est la cible d’une motion de défiance, examinée ce mercredi 19 septembre. Parmi les signataires, la 1ère vice-présidente, Fabienne Couapel-Sauret, invitée de Réunion la 1ère radio.
 
En pleine semaine de la mobilité, ça bouge au SMTR… Une motion de défiance à l’encontre de son président Alix Galbois, sera à l’ordre du jour du comité syndical, cet après-midi. Fabienne Couapel-Sauret confirme : « Elle a été envoyée par lettre recommandée avec accusé de réception. » Selon la 1ère vice-présidente du Syndicat Mixte de Transports de La Réunion, Alix Galbois « aura réussi à unir tout le monde contre lui. »

Un conflit de personnes ? « Absolument pas » se défend Fabienne Couapel-Sauret. « Avec les vice-présidents et les délégués titulaires, nous travaillons en bonne intelligence pour faire avancer les transports. » Pas un mot, en revanche, sur la pomme de discorde : le STIR, système de billetterie jugé coûteux et obsolète par les opposants à Alix Galbois. Un projet à 17 millions d’€.

La Région, elle, prévoit 300 millions pour les 10 premiers kilomètres du réseau de transport guidé (entre le Pôle d’échange de Duparc et Bellepierre) : « Bien sûr que c’est justifié » répond la conseillère régionale chargée des Transports, qui espère « poser la première pierre de ce Run-rail (sic) avant 2021. »

Fabienne Couapel-Sauret, conseillère régionale déléguée aux transports et 1ère vice-présidente du SMT

Publicité