Tristesse et colère des pompiers de La Réunion après l’incendie de Cambaie

incendies
Douze pompiers blessés dans un incendie qui a ravagé un entrepôt dans la zone industrielle de Cambaie.
Douze pompiers blessés dans un incendie qui a ravagé un entrepôt dans la zone industrielle de Cambaie. ©Imaz Press
Un homme a été tué et quatorze personnes, dont douze pompiers, blessés dans l’incendie d’un entrepôt à Cambaie ce vendredi 26 octobre. Entre tristesse et colère, les pompiers de La Réunion sont sous le choc. Michel Mani, représentant du syndicat autonome s'est exprimé sur Réunion La1ère.
Un homme a été tué et quatorze personnes, dont douze pompiers, ont été blessés dans un incendie qui a ravagé un entrepôt dans la zone industrielle de Cambaie à Saint-Paul. Le feu s’est déclaré vers 9h, ce vendredi 26 octobre et s’est propagé à des entreprises voisines. Michel Mani, représentant du syndicat autonome des sapeurs-pompiers de La Réunion salue ce vendredi soir le "courage exemplaire" de ses collègues sur cette intervention. Sur Réunion La 1ère, Michel Mani a d’abord eu une pensée pour la famille de la personne décédée dans cet incendie.

En tentant de lui porter secours, cinq pompiers ont été brûlés entre le premier et le deuxième degré. "Le travail a été accompli avec professionnalisme et nous sommes à leurs côtés pour les soutenir", a déclaré le représentant du syndicat autonome des sapeurs-pompiers de La Réunion.
  

Un drame pour notre famille

Jamais autant de pompiers ont été blessés à La Réunion lors d’une même intervention. Ce vendredi soir, les casernes de l’île sont sous le choc. Michel Mani raconte : 
 

Nous sommes tristes, nous avons des collègues blessés et on ne sait pas quand ils pourront revenir en caserne refaire le métier qu’ils aiment, c’est un drame pour notre famille


Un des pompiers est encore hospitalisé ce vendredi soir. "Il va être suivi par les psychologues, explique très ému Michel Mani. Le fait de ne pas pouvoir entrer et extraire la victime à l’intérieur, c’est un choc pour lui. On lui souhaite un très bon rétablissement, on lui souhaite de revenir vite parmi nous".
 

La colère des pompiers

Michel Mani et ses collègues sont partagés entre tristesse et colère. "Nous traversons une période difficile du fait de la mauvaise gestion du SDIS durant ces longues années", a expliqué le représentant du syndicat autonome des sapeurs-pompiers. "Nous allons embaucher 65 sapeurs-pompiers, mais ce concours aurait dû avoir lieu bien avant pour que la relève soit assurée et que les pompiers partis en retraite soient remplacés à temps". Michel Mani dénonce "la gestion du Service Départemental d’Incendie et de Secours entre 2010 et 2016".
 

Ils ont mis la pagaille dans cet établissement. Aujourd’hui, il y a un décès, des collègues sont blessés, et nous sommes tristes et en colère.


Reportage de Laurent Figon et Florence Bouchou :  

L’incendie

Ce vendredi matin, le feu a démarré dans un entrepôt de Cambaie où un employé faisait des travaux de soudure. Une étincelle provenant d'un poste à souder aurait mis le feu à des cartons. Originaire des Comores, l’employé est décédé, piégé par les flammes.

L'incendie a ravagé l'entrepôt avant de se propager à des entreprises situées à proximité. Stationnées dans un parc automobile, une quinzaine de voitures ont aussi brûlé. Le feu a été maîtrisé par une cinquantaine de pompiers au bout de quatre heures.

L’épaisse fumée dégagée par le brasier a perturbé la circulation sur la quatre-voies à hauteur de Cambaie. D’importants embouteillages se sont formés dans le secteur.