Le corps retrouvé sur la plage de la Souris-Chaude est celui du principal d’un collège de la Possession

faits divers trois-bassins
Une des plages de Trois-Bassins
Une des plages de Trois-Bassins (photo d'illustration). ©LP
Le corps sans vie retrouvé sur la plage de la Souris-Chaude, à Trois-Bassins, samedi dernier est celui d’Alain Mounoussamy, principal d’un collège de la Possession. L’information est donnée par nos confrères du JIR.

Le corps retrouvé sur la plage de la Souris Chaude samedi dernier a été identifié, selon nos confrères du Journal de l’Île ce mardi 17 mai. Il s’agit d’Alain Mounoussamy. Bien connu dans l’Ouest de l’île, il était le principal du collège Raymond Vergès, à la Possession. 

Principal d’un collège de la Possession

Samedi dernier, dans l’après-midi, à Trois-Bassins, un promeneur a retrouvé le corps dans une des cavités de la plage de la Souris-Chaude. Une enquête a été ouverte pour homicide volontaire. Le parquet n'exclut pas la piste criminelle.

Le SNALC Réunion a réagi sur son site internet en présentant "ses plus profondes et amicales condoléances à la famille et aux proches d’Alain Mounoussamy", un "ancien adhérent, professeur investi pour la réussite de ses élèves au lycée Hôtelier puis bienveillant et humain principal du collège Raymond Vergés".

Regardez les précisions de Réunion La 1ère :

Souris chaude : le corps du principal retrouvé

Dans un communiqué, la maire de la Possession, Vanessa Miranville, a aussi réagi à cette disparition. "Nous perdons un Homme exceptionnel qui a dévoué sa carrière à l’instruction et à l’accompagnement scolaire de nombreux collégiens et familles, écrit la maire de la ville. Partageant particulièrement la volonté de mettre en œuvre toutes les conditions pour la réussite scolaire, son professionnalisme et sa bienveillance ont fait de lui une personne appréciée par les élèves, ses collègues, nos agents et notre équipe municipale. Nous ne l’oublierons pas".

L’autopsie n’a pas révélé les causes de la mort  

Une autopsie a été réalisée, hier, lundi, mais l’examen n'a pas permis d'établir les causes de la mort, selon le Parquet de Saint-Pierre. "Les lésions relevées sur le corps du défunt n'étant pas létales", précise le Parquet.  

L'homme était nu et avait une blessure sur le côté gauche du corps.

Des analyses supplémentaires  

Des analyses complémentaires, notamment anatomopathologiques et toxicologiques, ont été ordonnées. Les investigations se poursuivent et les gendarmes de la Section Recherches de Saint-Denis travaillent en co-saisine avec la brigade des Recherches de Saint-Paul.  

Il s'agit bien du deuxième corps retrouvé en quelques semaines dans cette zone, mais il n y a aucun lien entre ces deux affaires, précise le Parquet de Saint-Pierre. Le premier corps était celui d'un plaisancier victime d'une fortune de mer et qui avait été retrouvé après l'échouage de son bateau.