Trois raisons de regarder "Nwar", la mini-série qui rend hommage à 10 esclaves réunionnais

histoire
Nwar, générique
Du 11 au 20 décembre, en quotidienne, Réunion la 1ère diffuse une nouvelle mini-série : "Nwar". Un hommage à 10 esclaves réunionnais. Une replongée moderne dans une Histoire à ne pas oublier.
Tous les jours, du 11 au 20 décembre, découvrez sur Réunion la 1ère Nwar, une mini-série de 10 épisodes. Diffusée sur Facebook en avant-première à 17h, on vous explique pourquoi ne pas la rater.
 

Parce que c'est une série moderne, très bien réalisée


Quand on parle d'une série ou d'un documentaire sur l'esclavage, on a souvent des idées reçues. Ca va être institutionnel, on va avoir un historien très cultivé, très intéressant, qui va parler, parler... des heures... On va se rappeler qu'avant les télés 16/9, il y avait le 4/3... Bon, on exagère certainement les clichés...

Avec Nwar, dès les premiers instants, on prend une claque visuelle ! C'est beau, c'est moderne, c'est léché, on est captivé. A travers des acteurs qui jouent juste, on s'identifie aux esclaves, aux ancêtres. La narration est excellente, le son tout aussi bon. Appréciez : 

Parce que c'est un monument historique


Dans toute série où la réalisation est à un top niveau, parfois c'est le scénario qui en pâtit. Ici aucunement, savante alchimie entre image et histoire, Laura Striano et Henri-Claude Elma sont allés à la rencontre d'historiens, ont mené leurs propres recherches, pour nous proposer des histoires, des portraits, authentiques, de ces esclaves marrons.

Marrons, mais pas que... après l'histoire de Louise et Jouan du premier épisode... On enchaîne sur une toute autre mémoire, Fanny Desjardins, affranchie à huit ans, qui a prospéré dans le sucre et mère d'Auguste Lacaussade.Bref, des histoires variées, recherchées, bien écrites... qui ne se ressemblent pas mais nous rassembleront toutes. On ne s'ennuie pas ! 
 

"Parce que nous voulons créer des statues"


Le 25 mai 2020, Georges Floyd décède aux Etats-Unis des suites d'une interpellation violente de la police. Le monde s'émeut devant les images. Le mouvement mondial "Black Lives Matters" se répand à travers le monde. Le 9 juin, HBO retire de sa plateforme de streaming "Autant en emporte le vent". Le roman "Les 10 petits nègres" devient "Ils étaient 10". Les statues d'ancien colonnialistes sont déboulonnées. 

Gora Patel, lors d'un comité de direction de Réunion la 1ère, propose : "A l'heure où le monde déboulonne ses statues d'esclavagiste. Agissons à notre échelle. Il y a eu des esclaves qui ont fait La Réunion, dont la mémoire se perd. Créons une série, un épisode sur chacun d'entre eux. Ce sera notre manière, à nous, de leur ériger une statue."

Nwar, une mini-série à ne pas rater, du 11 au 20 décembre sur Réunion la 1ère
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live