Un hôpital de campagne à Mayotte, des lits supplémentaires à La Réunion : Ericka Bareigts demande l'aide du Premier ministre face au Covid-19

coronavirus
hopital

Dans un courrier adressé, ce dimanche 7 février, au Premier ministre, Jean Castex, Ericka Bareigts, demande des moyens supplémentaires de lutte contre le Covid-19 à La Réunion et Mayotte où la situation sanitaire s’est dégradée.

Le courrier est adressé au Premier ministre, Jean Castex, ce dimanche 7 février. Un hôpital de campagne à Mayotte, des lits d’hôpitaux supplémentaires à La Réunion : maire de Saint-Denis, Ericka Bareigts demande davantage de moyens pour que les deux départements de l’Océan Indien puissent faire face à l’augmentation du nombre de cas de Covid-19.

Un hôpital de campagne à Mayotte

Mayotte où le confinement a à nouveau été instauré, la situation sanitaire est alarmante.

"Le centre hospitalier de Mayotte est saturé et nécessite des moyens supplémentaires au-delà des dix lits déjà accordés aux services d’urgence et de réanimation, qui pourraient prendre la forme d’un hôpital de campagne équipé en personnels formés, en lits et en matériel respiratoire supplémentaires comme il en avait été déployé en Alsace au plus fort de la première vague", propose Ericka Bareigts.

Des lits supplémentaires à La Réunion

Elle souligne qu’à La Réunion la situation s’est aussi dégradée depuis la fin des vacances scolaires australes, avec l’augmentation du nombre de cas de coronavirus, mais aussi l’apparition des variants Sud-Africain, Anglais et Brésilien.

La Réunion accueille les évacuations sanitaires en provenance de Mayotte. "Nous souhaitons continuer à assurer cette position centrale dans l’Océan Indien et cet effort de solidarité", assure la ministre qui demande cependant plus de moyens.

"Nous ne pourrons plus longtemps garantir à la fois la santé des Réunionnais, ni celle des personnes nécessitant des soins d’urgence dans la zone si nous n’anticipons pas dès à présent nos besoins en lits supplémentaires pour les hôpitaux de La Réunion", prévient Ericka Bareigts.

"Pour garantir la santé de tous les Réunionnais et de tous les Mahorais, je vous demande de soutenir nos deux territoires", insiste l'ancienne ministre des Outre-mer.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live