Un regain d'activité au Piton de la Fournaise toujours en éruption

catastrophes naturelles
Un regain d'activité au Piton de la Fournaise où se poursuit l'éruption
Un regain d'activité au Piton de la Fournaise où se poursuit l'éruption. ©Imaz Press
Selon l'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise, ce jeudi 13 janvier, l'amplitude du trémor est en augmentation ces dernières 72 heures. L'éruption n'est donc pas prête de s'achever au volcan.

Sur les dernières 72h, l’amplitude du trémor est en augmentation, annonce ce jeudi 13 janvier, l'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise.

Aucun signe annonçant la fin de l'éruption

L'éruption en cours en volcan depuis le 22 décembre dernier ne semble pas prête de s'arrêter. "Pour le moment, il n'y a aucun signe visible annonçant la fin de l'éruption, annonce Philippe Kowalsky, directeur adjoint de l’Observatoire. Le cône est bien construit, il ne grandit plus mais se comporte comme un chaudron avec un lac de lave à l'intérieur. Il y a des fontaines de lave qui dépassent souvent du cône et ce qui est impressionnant ce sont les débordements du lac de lave".

Les précisions de Réunion La 1ère sur des images de Laurent Perrier :

Aucun signe annonçant la fin de l'éruption du Piton de la Fournaise. Il y a même un regain d'activité

 

Les scientifiques expliquent que "des fluctuations dans l’amplitude du trémor peuvent toujours se produire". Elles sont liées en partie au niveau du lac de lave qui varie en fonction du mode de dégazage, de l’érosion du conduit éruptif et des ouvertures sporadiques des tunnels qui permettent une vidange du cône.

 

Des observations ce matin

Le spectacle de l'éruption a eu lieu à huit clos ces derniers jours en raison des mauvaises conditions météorologiques qui persistent au volcan. "Cependant ce matin un plafond nuageux relativement haut a permis quelques observations", précisent les scientifiques.

La lave toujours bien visible

Elles montrent que les projections de lave au niveau du cône sont toujours présentes et dépassent occasionnellement la hauteur du cône. Régulièrement des débordements du lac de lave sont observés ainsi que de nombreuses résurgences de coulées de lave au toit du tunnel de lave en aval du cône.

 

Peu d'avancée du front de coulée

De plus, les images de la webcam située au Piton de Bert montrent de nombreux bras de coulée. Le front du dernier bras de coulée mis en place a atteint le rempart sud de l’Enclos Fouqué depuis plusieurs jours et ne progresse que très lentement compte tenu des pentes relativement faibles dans le secteur.