Une charte pour maîtriser les prix : Sébastien Lecornu réunit les acteurs de l’import-distribution

consommation
Sébastien Lecornu et les acteurs de l'import-distribution
Les acteurs de l'import-distribution réunit autour du ministre des Outre-Mer ©S.P
Les acteurs de la distribution, les importateurs et les compagnies maritimes ont discuté à Saint-Pierre ce lundi 14 février lors d’un repas, autour du ministre de l’outremer, Sébastien Lecornu. La plupart des convives ont signé une charte pour limiter la hausse des prix.

Ce n’est un secret pour personne, le mécanisme de la formation des prix dans l’île est complexe. Il met en œuvre, du producteur au consommateur, une série d’intermédiaires, que le ministre des Outre-mer a jugé de bon de réunir autour d’une même table de négociation.

Premier maillon de cette chaîne, les compagnies maritimes

Elles permettent aux conteneurs d’arriver jusqu’au Grand Port Maritime. Pour préserver le pouvoir d’achat des consommateurs réunionnais,  la CGA CGM s’engage à prévenir en amont de la hausse des prix et à respecter les escales dans le département. Ces derniers temps les conteneurs ont  parfois été déroutés vers Maurice, avant de revenir à la Réunion.

Seul bémol, la CGA CGM est la seule société de fret à avoir accepté de signer cette charte, Maersk et MSC ayant refusé.

Maîtriser l'inflation en gérant mieux les stocks

 

Du coté des importateurs, l’impératif est de sécuriser l’approvisionnement,  en faisant du stock.

Un principe auquel Fabrice Henni est favorable même si le président du Syndicat de l’Importation et du Commerce de La Réunion sait que cela ne se fera pas sans difficulté. Il faudra trouver un palliatif au surcoût des entrepôts, aux loyers « similaires à ceux de la région parisienne ».

Comment ? Aucune solution claire n’a été avancée durant ce déjeuner, et les marges de manœuvres apparaissent limitées.

Chez les distributeurs notamment, comme Leclerc , représenté par son patron Pascal Thiaw-Kine, qui est résolu à « contenir a hausse des prix » face à l’inflation.

Ces engagements seront-ils respectés ? Difficile à dire dès lors que cette charte a davantage une valeur morale que contractuelle.