Une crèche itinérante pour soulager les parents en voie d'insertion

social
Une crèche itinérante pour soulager les parents pendant leurs démarches
Une crèche itinérante pour soulager les parents pendant leurs démarches. ©Réunion la 1ère
C’est une solution de garde adaptée pour des familles isolées des structures administratives. Baby Bus garde leur enfant pour permettre aux parents en voie d'insertion d’effectuer leurs démarches administratives.

C’est une crèche itinérante, un véhicule équipé qui transporte tout le matériel nécessaire pour pouvoir aménager une crèche dans des salles mises à disposion par les communes.

Pour les familles isolées et vulnérables

L’objectif est clair pour Christine Audibert, Directrice générale Petite Enfance des Crèches Baby land : "Ce projet consiste à aller vers les familles les plus isolées et souvent plus vulnérables pour leur proposer un mode d’accueil. Cela leur permettra de prendre du temps pour elles pour souffler, pour effectuer des démarches administratives, se rendre à des rendez-vous médicaux. Elles pourront ainsi déposer leur enfant qui bénéficiera ainsi d’un mode d’accueil où il pourra se développer et côtoyer ses pairs".

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

 

D'autres bus sillonneront les hauts de l'île

Ce nouveau mode de garde d’enfant vient également enrichir les services de proximité pour des familles qui ont du mal à se déplacer. Elles pourront ainsi bénéficier, sur place, d’un précieux accompagnement, explique Frédéric Turblin, directeur de la CAF.

"C’est un projet de proximité par excellence à destination des familles. Il va favoriser des démarches d’insertion, poursuit le directeur de la CAF. On veut  que ce soit une structure itinérante pour aider les familles en démarches d’insertion. On fait le lien avec les bénéficiaires de RSA. Il faut être là pas tout le temps, mais juste pour les familles en formation, dans leurs démarches administratives, qui ont besoin de quelques heures ou quelques jours de garde dans le mois. Elles pourront s’inscrire facilement d’ici quelques mois quand tous les bus sillonneront les hauts de l’île".

Coût du projet : 2 millions financés à 80% par la caf et le reste par l’Etat. La Caf et la crèche Babyland ont remporté un appel à projet d’intérêt national, lauréat sur une quarantaine de projet.