réunion
info locale

Unité SGP Police FO s’insurge contre les propos de Gilbert Annette

polémique
Police
©D.R
Lors du « Live Dionysien » qui s’est tenu hier, mercredi 4 avril, le maire de Saint-Denis, Gilbert Annette, a tenu des propos qualifiés de « scandaleux » par le syndicat Unité SGP Police FO, à l’encontre de la Police Nationale.
Hier, lors d’une intervention en public à la bibliothèque Alain Peters située dans le quartier du Moufia, Gilbert Annette s’est exprimé avec « mépris » selon le syndicat policier.

Evoquant la question de la délinquance, le maire de Saint-Denis détaillait les mesures prises par la municipalité pour renforcer la sécurité dans certains quartiers comme le Moufia, quand il a ajouté ces mots : « zot i coné, comme moin, la nuit la Police i bouge pas sauf si na un crime... Si na poin lo sang i bouge pa ».

Pour les représentants de Unité SGP Police FO, Gilbert Annette jette « le discrédit sur la Police Nationale dans le seul but de justifier la mise en place de médiateurs de nuit ». Le syndicat le somme ainsi de retirer des réseaux sociaux la vidéo de ce « Live Dionysien » et attend des excuses de l’intéressé.

Les propos de Gilbert Annette dans la vidéo du « Live Dionysien » du mercredi 4 avril, à 40:45.

 

Gilbert Annette a répondu en début de soirée par un communiqué :
Suite au Live Dionysien qui s’est déroulé le 4 avril dernier et dont certains extraits sortis de leur contexte ont été relayés sur des réseaux sociaux, je tiens à préciser la teneur de mes propos qui ont manifestement contrarié certaines instances.

Faisant suite à une question d’un Dionysien par rapport au sentiment d’insécurité, j’ai rappelé que selon la graduation des atteintes à l’ordre public la nuit et eu égard aux effectifs de la Police Nationale, ces derniers n’étaient pas en mesure d’intervenir systématiquement. Face à ce constat, nous travaillons sur un projet de partenariat avec une association pour créer des équipes de médiateurs de nuit pour réduire les désordres publics.

En ce qui concerne la délinquance, je rappelle que Saint-Denis a le taux le plus bas des 20 plus grandes villes françaises. Pour 2017, ce taux a baissé de 8% dans notre ville. C’est le résultat d’un travail collectif  avec la Police nationale, la Police municipale, la Justice, les services de la mairie, les associations de prévention, etc.

Nous continuons à mener un travail avec toutes les forces vives car nos objectifs c’est de baisser le taux de délinquance à Saint-Denis.

Gilbert ANNETTE

Maire de Saint-Denis
Publicité