Vaccination : 46% des plus de 12 ans n’ont pas un schéma vaccinal complet à La Réunion

coronavirus
coronavirus covid vaccin centre de vaccination Saint-Denis Nordev
©RB / Imaz Press Réunion
Si la couverture vaccinale a connu une forte augmentation en juillet, depuis 4 semaines, sa progression a ralenti. A La Réunion, 44% de la population dispose d’un schéma vaccinal complet. Chez les 12-17 ans, le taux de vaccination est de 23%.

La situation sanitaire s’améliore, mais reste encore très incertaine, a déclaré hier, jeudi 2 septembre, le préfet de La Réunion. En 4 semaines, le taux d’incidence est passé de 420/100 000 à moins de 200/100 000. Le taux de vaccination n’est cependant pas encore suffisant, estime l’ARS. Il progresse plus lentement ces dernières semaines.

" 340 000 personnes de plus de 12 ans n’ont pas reçu la seconde dose ou pas de dose du tout, affirme-t-elle. C’est un niveau proche de celui qu’avait les Antilles avant de basculer dans l’horreur. "

Martine Ladoucette, directrice de l'ARS

 

44% de la population totale ont un schéma vaccinal complet

446 119 Réunionnais ont reçu au moins une injection et 378 394 personnes disposent de plus de 12 ans disposent d’un schéma vaccinal complet, soit 54% de la population éligible à la vaccination. A La Réunion, 23% des 12-17 ans ont un schéma vaccinal complet, un taux encore insuffisant selon les autorités.

Le rectorat veut faciliter l’accès à la vaccination dans les établissements scolaires. Des opérations de vaccination se sont déroulées dans trois lycées depuis la rentrée scolaire. Deux autres lycées en accueilleront durant le mois de septembre et début octobre.

Début août, les autorités annonçaient s’être fixé comme objectif la vaccination de 80% des Réunionnais de plus de 12 ans d’ici mi-novembre. Un objectif inatteignable, a indiqué Martine Ladoucette, la directrice de l’ARS. Il a été repoussé à début décembre.

Centres éphémères et vaccinobus

Les autorités affirment que la vaccination est « le moyen de prévention incontournable pour éviter les formes graves de la maladie et limiter la transmission du virus ». Les opérations de vaccination de proximité se poursuivent sur toute l’île.

Des centres éphémères de vaccination seront installés à la Plaine-des-Cafres, à la Plaine-des-Palmistes et à Saint-Leu dans le courant du mois de septembre. Le vaccinobus s’arrêtera à Saint-Louis et à Saint-Leu.

Un centre de vaccination supplémentaire, le 10ème, devrait ouvrir dans une commune du Sud dans les 2 prochains mois, indique l’ARS. Les capacités de vaccination dans l’Est devraient aussi être développées. La vaccination sera accompagnée et facilitée à l’Université et dans les collèges et lycées.

A partir de demain, samedi 4 septembre, les 9 centres de vaccination de La Réunion accueilleront les candidats à la vaccination avec ou sans rendez-vous.

Une 3ème dose dès le mois de septembre

Une "campagne de rappel" est mise en place à La Réunion à partir du mois de septembre, précise l’ARS. Cette dose supplémentaire est " vivement conseillée pour les personnes âgées de plus de 65 ans ou les personnes présentant des pathologies à risque ", a indiqué Martine Ladoucette.

Ainsi, la campagne de rappel sera organisée à partir de la semaine prochaine pour les résidents des EHPAD, les résidents des unités de soins de longue durée, les personnes de plus de 65 ans et les personnes non-âgées qui présentent des comorbidités à risque de formes graves de Covid.

Dans les 6 prochains mois, 76 700 personnes de plus de 65 ans, 45 000 personnes souffrant de diabète, 6 200 personnes souffrant d’obésité sévère, 18 600 personnes souffrant d’insuffisance respiratoire chronique et 1 040 personnes dialysées sont concernées.

La directrice de l’Agence Régionale de Santé de La Réunion a détaillé les conditions : un intervalle de 6 mois minimum à compter de la 2ème dose Pfizer devra être respecté, ou 4 semaines minimum après la monodose Janssen.