Vente de Vindémia: l'association ADECALOM conteste toujours la décision de l'Autorité de la concurrence

commerce
Autorité de la concurrence
L'association ADECALOM a déposé officiellement un dossier devant le Conseil d'Etat. Ses membres l'ont annoncé ce matin à Saint-Denis. Ils contestent la décision de l'Autorité de la concurrence sur le rachat des supermarchés Vindémia par le groupe Bernard Hayot (GBH).
L'association ADECALOM ne veut pas baisser les bras. Ses membres ont confirmé aujourd'hui à Saint-Denis le dépôt d'un dossier devant le Conseil d'Etat. Ils contestent toujours le rachat des supermarchés Vindémia par le groupe Bernard Hayot (GBH). 
 
Vindémia
Les membres de l'association ADECALOM annoncent le dépôt cette semaine d'un recours devant le Conseil d'Etat
Ils souhaitent que le Conseil d'Etat "casse" la décision de l'Autorité de la concurrence. "Non il n'est pas trop tard", a martelé ce matin Jules Dieudonné, l'un des co-fondateurs de l'association. "Nous avons des droits et les citoyens réunionnais peuvent contester cette décision. Nous avons déposé un dossier cette semaine et nos avocats travaillent maintenant à ce que les juges du Conseil d'Etat disent le droit en faveur des Réunionnais". 
jumbo score
©IMAZ PRESS RÉUNION
L'association ADECALOM n'est pas la seule à contester officiellement la vente de Vindémia. Les autres enseignes locales de la Grande Distribution (Leclerc, Leader Price...) avaient déjà déposé un recours auprès du Conseil d'Etat, une action rejetée par les magistrats le 17 juin dernier malgré le soutien d'une partie de la classe politique locale. 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live