Ventes pyramidales, la préfecture appelle à la vigilance

consommation
vente pyramidale
©business-vdi
La pratique n’est pas nouvelle et pas rare non plus à La Réunion. Les déceptions sont aussi nombreuses pour ceux qui se laissent prendre au piège. La préfecture met une nouvelle fois en garde et indique la conduite à tenir pour lutter contre ces pratiques illégales.
Si vous avez été contacté pour entrer dans un réseau et vous faire beaucoup d’argent en peu de temps, soyez vigilants. Ces derniers jours, plusieurs signalements ont été enregistrés. La préfecture de La Réunion informe donc sur l’attitude à tenir dans ce cas précis.
 

Le mécanisme de la vente pyramidale

Les sociétés proposent ainsi, via les réseaux sociaux, les plateformes de vidéos ou lors de réunions de présentiels, des services permettant de percevoir facilement et rapidement des sommes d’argent relativement importantes à condition d’adhérer à un réseau. Une partie de ces sommes étant conditionnée au parrainage de nouvelles recrues.

Le principe : acquérir un "pack", dont le prix varie de quelques dizaines à plusieurs milliers d’euros, soit de payer chaque mois un forfait pour ces services. La particularité d’améliorer ses gains par des commissions, fonction du nombre de nouveaux adhérents recrutés eux-mêmes susceptibles de s’enrichir en incitant de nouvelles adhésions, est constitutive du mécanisme de la vente pyramidale.


Une pratique illégale

La préfecture met donc en garde contre les discours très professionnels, parfaitement rodés, et les présentations très flatteuses, souvent accompagnés d’une mise en scène ou d’un effet de groupe qui pousseraient le consommateur à s’engager avec précipitation dans le système proposé.

Les promesses de rémunération ne sont que très hypothétiques et rarement atteintes, notamment parce que le développement du réseau d’adhérents est en réalité très difficile.  L’essentiel des sommes circulant sera destiné aux initiateurs du système, le plus souvent installé hors du territoire national afin d’entraver les poursuites pénales, précise la préfecture.

Ces pratiques de ventes dites "pyramidales" sont illégales et constituent un délit pouvant être sanctionné de deux ans de prison et de  300 000 euros d’amende.
 

Quel comportement adopter ?

Si vous avez été contacté pour intégrer ce type de réseau, et que vous doutez de la légalité du procédé, ou si vous êtes victime de cette pratique, vous pouvez :
  • Alerter le pôle concurrence, consommation, répression des fraudes et métrologie de la DIECCTE de La Réunion à cette adresse : 974.polec@dieccte.gouv.fr
  • Déposer plainte au commissariat ou directement saisir le procureur de la République près du tribunal judiciaire de votre domicile.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live