Vers une reprise du foot péï à la mi-juin ?

football
Football coupe de France 091120
©IPR

Yves Ethève et la Ligue réunionnaise de football table sur une reprise du championnat d’ici le week-end du 12 juin prochain, alors même que les compétitions restent jusqu’à présent interdites, conformément aux mesures prises par les autorités sanitaires.

Privés de compétitions et même d’entraînements depuis plusieurs mois, les footballeurs réunionnais ont de quoi retrouver le sourire avec les annonces faites par le président de la Ligue réunionnaise de football Yves Ethève.

Celui-ci vient de présenter le calendrier de… la saison 2021, forcément impactée par la situation sanitaire dans le département et les mesures d’interdiction prises dans la foulée par les autorités sanitaires.

Une reprise des entraînements le mois prochain ?

Bien qu’une hypothétique reprise du championnat reste soumise à une décision de la préfecture, la LRF table sur un démarrage, non plus en mars comme c’était prévu, mais à la mi-juin.

Les entraînements reprendraient un peu plus tôt, à la mi-mai, et le championnat d’ici le week-end du 12 juin. C’est en tout cas là l’ambition d’Yves Ethève et de son équipe. Pour le patron du ballon rond péï, cette saison peut encore être sauvée chez les seniors si le coup d’envoi est effectivement donné à la mi-juin.

Un championnat repensé

Si ce n’est pas le cas, ce sera tout simplement une année blanche pour le monde du foot péï. En clair, on ne jouera pas, excepté peut-être chez les jeunes. Et les coupes de la Réunion et de France seraient elles-mêmes menacées. Mais Yves Ethève reste optimiste et espère pouvoir lancer son championnat qui se ferait alors en deux poules de huit, donc pas de poule unique à 16.

Les quatre meilleures équipes de chaque poule s’affronteraient ensuite pour le titre, les autres pour la descente. La coupe de France pourrait aussi être modifiée avec une confrontation entre les huit meilleures équipes, mais comme l’année dernière, le sort de cette saison 2021 de football reste suspendu au bon vouloir des autorités qui s’appuient elles-mêmes sur l’évolution des chiffres du Coronavirus.