Des voitures toujours aussi chères et des marges toujours aussi floues

automobile
Voitures neuves
©Simca80
L'automobile...Un secteur qui ne connaît pas la crise dans l'île. Selon une étude de l'observatoire des prix de La Réunion et du cabinet Élan OI, les ventes continuent de progresser et les marges commerciales des 16 concessionnaires de l'île restent toujours aussi floues.
L'étude donne un aperçu des prix des véhicules neufs entre 2016 et 2017 et sans surprise ils sont plus élevés qu'en France Métropolitaine...
 
La différence de prix des véhicules neufs entre La Réunion et la métropole est en moyenne de 7% mais elle peut grimper jusqu’à 35% pour certains modèles.
Observatoire des prix et des revenus
Les membres de l'Observatoire des Prix, des Marges et des Revenus n'ont pas réussi à déterminer les marges réalisées par les concessionnaires. Encore trop floues.... ©Précilla Ethève

Selon les spécialistes de l'observatoire, ces écarts s’expliquent par les taxes: d’abord l’octroi de mer. Les voitures neuves représentent 20% des 400 millions d’euros d’octroi de mer dans notre département par an.

Et puis, il y a la TVA, à hauteur de 8,5%. Au total, ces taxations peuvent atteindre jusqu’à 36,5% dans l’achat d’un nouveau véhicule!

Autre raison évoquée par l’observatoire des prix : les options, plus nombreuses sur les modèles vendus dans notre île notamment la climatisation. 

Selon cette étude, les prix élevés ne semblent pas freiner les automobilistes car environ 25 000 voitures neuves sont achetées chaque année. Un marché dominé par les constructeurs français tels que Renault et Peugeot. 
 
HG Automobiles et BMW devant le tribunal de commerce
©Réunion 1ère

Quant aux véhicules électriques, ils ont encore du mal à percer: environ 150 vendus par an et pourtant ce sont les seuls modèles exonérés de l’octroi de mer. 

Enfin si le secteur automobile évolue aussi vite à La Réunion, ce serait tout simplement par rapport à la croissance démographique. Aujourd'hui, le chiffre d'affaires réalisé par les 16 concessionnaires de l'île ne serait pas très loin du milliard d'euros. 
 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live