réunion
info locale

Volcan : l’enclos du Piton de la Fournaise est partiellement rouvert aux visiteurs

le piton de la fournaise
Volcan Piton de la Fournaise
©Lise Hourdel (Réunion la 1ère)
Il est de nouveau possible de se rendre au plus près du volcan. Depuis 8h ce samedi, les visiteurs peuvent ainsi randonner dans la partie haute de l’enclos du Piton de la Fournaise. Attention cependant, certains sentiers restent interdits au public.
Depuis 8h ce samedi 6 juillet, il est désormais possible d’accéder à l’enclos du Piton de la Fournaise. L’accès reste cependant restreint. Le 11 juin dernier, le volcan était entré en éruption pour la seconde fois de l'année 2019. Une éruption qui n'aura durer que deux jours à peine. Depuis l'accès au volcan était toujours interdit, ce n'est désormais plus le cas.
  

Retour en phase de vigilance

Une reconnaissance de terrain, effectuée le jeudi 4 juillet par les services de l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise, du BRGM, de l’ONF et du PGHM notamment, a permis au préfet de décider le retour en phase de vigilance du dispositif ORSEC.

Ainsi, l’accès à la partie haute de l’enclos est de nouveau possible depuis 8h ce samedi 6 juillet. Les visiteurs devront cependant se limiter à ces deux sentiers balisés :
Sentier Pasde-Bellecombe, Formica Léo, sentier Rivals, cratère Caubet.
Sentier Pasde-Bellecombe, Formica Léo, sentier d’accès au site d’observation du cratère Dolomieu (accès par le nord du cratère).
Attention donc, les sentiers Kapors jusqu’à Piton Kapor et du Cratère Caubet au Belvédère sur Château fort restent interdits au public.
 

Un volcan toujours sous surveillance

Depuis la dernière éruption du 11 au 13 juin dernier, les scientifiques de l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise restent en alerte. Dès le lendemain de la fin de l’éruption, l’inflation du cratère a en effet repris. Elle se poursuit depuis, sous l’œil attentifs des spécialistes. Elle témoignerait de la mise en pression d’une source superficielle de magma, mais aussi d’une source profonde à l’aplomb du volcan.
 La sismicité a elle aussi repris. Ainsi elle croît doucement depuis le 21 juin, mais reste relativement légère.
 
 
Publicité