Volcan : l'éruption se poursuit timidement en direction du Grand-Brûlé

catastrophes naturelles
Eruption volcan
Si les lueurs du Volcan sont très visibles dans le Ciel, la lave est encore à plusieurs kilomètres de la RN2 et ne menace pas les habitations en bordure de l'Enclos. ©Sébastien Autale

Au 4ème soir de l'éruption, le Piton de la Fournaise continue à colorer le ciel réunionnais. La coulée a pris la direction du Grand-Brûlé mais sans réellement progresser tout au long de la journée. L'activité reste exclusivement concentrée dans l'Enclos et ne menace pas la population.

La première éruption de l'année 2021 du Piton de La Fournaise continue son chemin en direction du Grand-Brûlé. Tout doucement. Le front de coulée a en réalité peu progressé tout au long de la journée. Le premier torrent de lave, qui se situait aux alentours de 1500 mètres d'altitude a marqué le pas en dévalant une centaine de mètres dans les Grandes pentes. Il a été rejoint par un second bras de lave au fil des heures. 

Des images à couper le souffle !

Un débit stable mais de faible intensité

Les deux langues de feu sont localisées à proximité du cratère Bonnet, en contrebas du GRR2 au niveau du Nez coupé du Tremblet. L'intensité de l'éruption est relativement stable. Avec un faible débit. Conséquence, même si la lave a atteint les Grandes Pentes, difficile d'imaginer qu'elle puisse rejoindre la RN2 dans le Grand-Brûlé. 

A moins d'un regain d'intensité au niveau du cône de sortie, la vitesse de progression de la lave est trop lente pour couvrir les kilomètres restant afin d'arriver à proximité de la route. A noter que depuis vendredi soir 19h (09/04/2021), la coulée a parcouru un peu plus de 3 kilomètres.

Le point éruption avec Philippe Kowalski, OVPF

Observation par satellite, relevés des stations GPS de l'observatoire, analyse des séismes... Toutes les données concordent pour confirmer que la progression du magma reste confinée à l'intérieur de l'Enclos. Aucun risque n'est envisagé. Ni pour la population, ni pour les habitations situées à proximité du Grand-Brûlé.  

Si les lueurs sont observables dans le Sud et l'Est de l'île grâce à la réverbération de la lave dans les nuages, les meilleurs points de vue pour admirer l'éruption restent ceux situés sur le sentier GRR2. Entre le Piton de Bert (ou Piton de Bois vert) et le Nez-Coupé du Tremblet. En comptant bien évidemment sur la clémence de la météo, très changeante, entre pluie et brouillard, ponctués d'éclaircies.