À 79 ans, le Saint-Pierrais Joseph Admond répond toujours à l'appel de la mer

pêche
joseph admond peche
©SPM la 1ère

Chaque matin Joseph Admond se lève aux aurores. Il est le dernier marin-pêcheur à aller capturer la morue et le saumon à bord d'une petite embarcation. Même s'il est aujourd'hui à la retraite, la pêche fait toujours partie de sa vie.

Il aime la mer et les bateaux. Il est aussi un artisan-pêcheur de la première heure. À 79 ans, Joseph Admond continue de se lever très tôt pour aller pêcher le saumon et la morue. Il est d'ailleurs le seul dans l'archipel à détenir une licence professionnelle pour capturer le saumon. Mais avant de partir en mer à bord de sa plate le Marie-Laure, nom donné en hommage à la dernière de ses filles, il prépare les "tantis".

Un tanti cest le nombre de filet que vous mettez à l'eau. Mais quand on a quatre filets, il y a trop de courant ça fait raper les grapins. 

Joseph Admond, marin-pêcheur

 

Et quand il le faut, Joseph procède au ramendage. Cette opération qu'il réalise à terre a pour but de remettre en état les filets défectueux.

Portrait de joseph Admond, artisan-pêcheur
Joseph Admond prépare ses filets du côté des salines à Saint-Pierre. Des gestes qu'il connaît bien pour les avoir fait toute sa vie. ©ALLISON AUDOUX/SPM LA PREMIERE

 

Plus de 65 ans passés en mer

 

Joseph Admond était très jeune quand il a découvert les métiers de la petite pêche puisqu'il a été mousse à 13 ans sur le Joli Coeur avec son père. 

À lire aussi : Les capelans ont roulé cette fin de semaine à Miquelon

Il a ensuite rejoint le Pinta, navire de la marine marchande où il a été matelot pendant trois ans. Le Pinta est d'ailleurs un bateau bien connu des anciens de l'Archipel.

Le Pinta
Joseph Admond aura été matelot à bord du navire de la marine marchande pendant trois ans ©SPM LA PREMIERE

 

En octobre 1962, il quitte Saint-Pierre direction Cancale en Bretagne. Il y reste un an.

Il est ensuite embauché par la SPEC ( la société de pêche et de congélation) et embarque sur les chalutiers jusqu'en 1966. 

À lire aussi : Le musée de l'Arche expose les clichés de son concours photo

Joseph Admond se marie en 1966. Après avoir passé une année sur le Marguerite H, il prend le commandement du Pascal Annie. Il a seulement 24 ans. 

Puis il fait l'acquisition du Marguerite H où il est l'armateur jusqu'en 1983. Le bateau avait pour mission de transporter les passagers et le fret.

Le marguerite H
Il sera capitaine et armateur du bateau dont la fonction était de transporter du fret et des passagers ©SPM LA PREMIERE

 

Joseph a encore une longue carrière en tant que marin notamment sur le Picardie en 1984, le Côte Saint-Jacques en 1989. Il est également capitaine sur le Marmouset en 1992, année où il prend part à la "guerre de la morue". Il embarque ensuite sur le Saint-Eugène en 1993. 

Une passion pour la pêche et la mer 

 

Depuis 1997, Joseph navigue sur le Marie-Laure. Vingt-quatre années plus tard, chaque matin, quand le temps le permet, il part à bord de son embarcation pour aller pêcher. 

Quand on lui demande pourquoi il a décidé de poursuivre son activité, Joseph répond "je ne sais pas... ça a toujours été mon métier".

Ce métier c'est avant tout la liberté

Joseph Admond

 

Une liberté qu'Allison Audoux a pu découvrir. Elle est montée à bord de son petit bateau il y a tout juste quelques jours.