Air Saint-Pierre dévoile les couleurs de son ATR dessinées par une artiste saint-pierraise

transports
atr air-saint-pierre concours
©Air Saint-Pierre
La compagnie aérienne locale a choisi le concept d’une jeune artiste saint-pierraise, Floriane Fitzpatrick, pour le graphisme du fuselage de son nouvel ATR flambant neuf.
À peine dévoilé sur la page Facebook de la compagnie, les commentaires des internautes fusent pour féliciter la lauréate. Il faut dire que le nouvel ATR de la compagnie local a fière allure. Son graphisme est signé Floriane Fitzpatrick, architecte d’intérieur et enseignante en arts plastiques au collège Saint-Christophe.

À lire aussi : Albert Briand, une vie marquée par l'entrepreneuriat et l'engagement politique

L'artiste avait répondu au concours d’Air Saint-Pierre et sa proposition a été sélectionnée parmi plusieurs candidatures. La compagnie aérienne a été séduite par ses touches saint-pierraises et miquelonnaises.
 Entretien avec la lauréate Floriane Fitzpatrick :

La 1ère : Quelles étaient vos intentions ?

Floriane Fitzpatrick : Tous mes choix graphiques et esthétiques ont été pensés et développés pour exprimer de manière subtile et poétique le caractère insulaire et faunique de Saint-Pierre et Miquelon. Les volumes et les formes, les courbes et les couleurs font référence aux milieux aériens et marins de notre archipel. Grâce aux volumes et aux formes de l’avion, j’ai imaginé une raie qui vole ainsi qu’une baleine, cétacé familier de nos côtes.

On peut aussi penser à la représentation d’une vague et d’une orque, mammifère marin puissant et magnifique qui nous rend visite chaque année, faisant le bonheur des habitants et des touristes.  


La 1ère : Cet ensemble donne une vrai sensation de légèreté et de dynamisme au fuselage…

Oui, les pointillés blancs illustrent dans un premier temps le parcours, l’itinéraire, le trajet qui suit l’avion avec rigueur et justesse. Ma deuxième intention a été de montrer que ces pointillés étaient synonymes de précipitations météorologiques fréquentes dans notre environnement.

Pour les couleurs, vous avez choisi un camaïeu de bleu, pourquoi ?

Il consolide le thème ultramarin. J’ai voulu une finition métallisée pour illustrer le ciel ainsi que les reflets et le scintillement du soleil sur l’eau. Le bleu foncé symbolise la fiabilité, la confiance et la sécurité. Le bleu plus clair s’associe à des idées de liberté et de voyage. Le blanc, quant à lui, équilibre l’ensemble. C’est la couleur de la pureté, de la perfection.

Pourquoi avez vous abandonné le rouge présent sur les autres appareils ?  

Je voulais effacer ce coté un petit peu trop « patriotique », même si j’aime bien, pour vraiment pousser un peu plus la création et l’originalité. Le rouge bloquait trop le dynamisme de mon projet. C’est à dire qu'il ne me permettait pas d'accentuer les effets de mouvements et la représentation des mammifères marins. Il fallait faire des choix. J’ai abandonné le rouge pour fluidifier mon graphisme et coller vraiment aux couleurs de l’archipel.  

Etes-vous fière du résultat dévoilé par la compagnie?

Oui je suis très émue. J’ai travaillé longtemps sur ce projet. C’est comme un bébé. J’ai d’abord eu la bonne nouvelle d’avoir été sélectionnée et maintenant de le voir se concrétiser. De voir les nombreux commentaires positifs des gens de l’archipel, ça fait chaud au coeur. En plus, mon œuvre va voyager au Canada, c’est toujours une fierté de pouvoir représenter l’archipel. Ce n'est pas tous les jours qu’on a l’occasion de pouvoir faire un tel projet. Je suis très contente.

Propos recueillis par Karim Baïla.