Coronavirus à Saint-Pierre et Miquelon : un nouveau cas suspect testé négatif, des prélèvements avant toutes les sorties de quatorzaine

coronavirus
hopital saint-pierre
©SPM la 1ère
Le prélèvement effectué sur un cas suspect ce lundi 30 mars s'est révélé négatif au coronavirus (COVID-19). Par ailleurs, le préfet de Saint-Pierre et Miquelon Thierry Devimeux a annoncé que toutes les personnes placées en quatorzaine stricte feraient l'objet d'un test de dépistage du coronavirus.

Dans un communiqué publié ce mercredi en fin de journée, l'administration territoriale de santé a annoncé que l'analyse d'un prélèvement suspect, effectué ce lundi 30 mars, s'était révélée négative et concluait à "une absence de cas de Covid-19".

À lire aussi > Crise du coronavirus : quel impact sur les finances de la collectivité territoriale ?

Ces derniers résultats portent à dix-neuf le nombre de prélèvements négatifs sur l'archipel qui reste, avec Wallis et Futuna, l'un des deux seuls territoires français qui ne compte pas de cas avéré de personnes atteinte du coronavirus.

Des tests avant toute sortie de quatorzaine

Invité du journal télévisé ce mercredi soir, le préfet de Saint-Pierre et Miquelon en a profité pour annoncer une nouvelle mesure mise en place localement pour répondre à la crise du coronavirus. Sur le conseil d'un professeur membre du comité scientifique sur le coronavirus, Thierry Devimeux a pris la décision de rendre systématique le dépistage de la Covid-19 chez les individus qui arriveront en fin de quatorzaine.
 

"Pour êtres sûrs que toutes les personnes qui sortiraient de cette quatorzaine stricte soient indemnes de virus" - Thierry Devimeux


Cette phase de tests de plus grande ampleur a donc été lancée ce mercredi et un premier envoi de 75 prélèvements sera acheminé ce jeudi en direction d'Halifax afin de les soumettre à des analyses.

L'entretien de Thierry Devimeux interrogé par Claire Arrossaména.