Coronavirus : un dispositif de dépistage strict en fin de quatorzaine à Saint-Pierre et Miquelon

coronavirus
coronavirus depistage sortie quatorzaine
©SPM la 1ère
Désormais, chaque personne qui termine sa période de quarantaine doit se rendre à l'hôpital de Saint-Pierre pour qu'un prélèvement soit effectué et s'assurer qu'elle n'est pas porteuse de la Covid-19. Ce lundi 6 avril, neuf personnes ont été soumises à ce test.
C'est la première fois depuis deux semaines que Michel Dandy sort de sa chambre d'hôtel à Saint-Pierre. Ce lundi 6 avril marque la fin de la quatorzaine stricte à laquelle l'homme de 59 ans était soumis depuis son retour dans l'archipel.

À lire aussi > Coronavirus : quelles caractéristiques chez les personnes asymptomatiques ?

Cette mesure s'applique désormais à toute personne qui entre sur le territoire, afin d'éviter la propagation du coronavirus. 
 

Un prélèvement effectué dans la voiture

Pour cette toute première sortie, Michel Dandy, accompagné par Patrick Slaney, agent de la mairie de Saint-Pierre, se rend devant le service des urgences du Centre Hospitalier François Dunan. C'est là que le prélèvement naso-pharyngé va être réalisé par un médecin urgentiste. 
 

" Il faut le faire, pour sauver la vie de beaucoup de gens" - Michel Dandy


Pendant ce test qui ne dure que quelques secondes, Michel Dandy reste installé dans la voiture. Le prélèvement sera ensuite envoyé dans un laboratoire d'Halifax pour analyse. Michel devrait avoir les résultats d'ici deux ou trois jours. En attendant, il restera dans sa chambre d'hôtel. 

" On fait venir les patients en drive, pour qu'ils ne se croisent pas entre eux et qu'ils ne croisent pas les autres usagers de l'hôpital" - Lofti Sellah, médecin urgentiste

 


Comme lui, huit autres personnes avaient rendez-vous à l'hôpital ce lundi 6 avril pour effectuer ce test. 

Le reportage d'Adrien Develaye et de Claudio Arthur.

©saintpierremiquelon
Les Outre-mer en continu
Accéder au live