Covid-19 : cas positif ou positif faible. Quelle différence ?

coronavirus
Point Covid-19 : 4 cas positifs et 125 cas contacts identifiés à Saint-Pierre et Miquelon
©Pixabay
Le nombre de cas positifs et cas contacts explose à Saint-Pierre et Miquelon, et sur les résultats PCR il existe plusieurs mentions. Une histoire de charge virale... on vous explique.

Vous venez d'effectuer un test et le résultat indique "positif faible". Qu'est-ce que cela signifie ? Est-ce équivalent à un résultat positif ?

Pour un test PCR, il existe 4 résultats possibles :

  • négatif
  • positif
  • positif fort
  • positif faible

Une question de charge virale

 

Cette distinction n'est pas une nouveauté. La Société française de microbiologie a publié un avis le 25 septembre 2020, dont plusieurs médias s'étaient fait l'écho. Elle proposait justement de distinguer les "positifs" et les "positifs faibles".

À lire aussi : La réserve sanitaire renforcée à Saint-Pierre et Miquelon pour faire face à l'épidémie de Covid-19


En clair : pour détecter l’ARN (molécule proche de l’ADN) du virus dans l’échantillon nasopharyngé, un processus d’amplification du génome par cycles est effectué.

Plus il faudra de cycles pour rendre l’ARN perceptible, moins il y a de virus dans l’échantillon prélevé. La valeur du cycle-seuil (CT) est généralement comprise entre 10 et 45.

Par exemple, au delà d'un CT à 33, le patient serait modérément voire très faiblement contagieux.

En fonction du taux relevé, les autorités sanitaires informeront les patients de la démarche à suivre. Car au delà de cette indication, il faudrait aussi prendre en compte le tableau clinique de la personne testée.

De plus, ce sont les laboratoires qui fixent les valeurs des CT, en fonction des recommandations des fournisseurs.

 

Quelle fiabilité pour l'autotest ?

 

Si vous êtes "positif faible", cela peut signifier que vous êtes soit en fin de contamination, soit au début. La charge virale pourrait rester plusieurs mois dans votre organisme.

Pour tenter d'endiguer la propogation du virus à Saint-Pierre et Miquelon, les autorités sanitaires ont fait savoir qu'elles distribueraient des autotests aux voyageurs, qui arrivent sur le territoire à compter du jeudi 6 janvier 2022.

Mais attention car il est préconisé de rester vigilant si le résultat de l'autotest est négatif. Car il peut s'avérer positif au test PCR. Notamment en raison de cette fameuse charge virale mais tout dépend aussi de la qualité du prélèvement.

En effet, l'utilisation de l'écouvillon par les particuliers est moins précise que le prélèvement réalisé par un professionnel de santé. 

Les explications de Mathias Raynaud

©saintpierreetmiquelon