Covid-19 : les taxis de Saint-Pierre appliquent un protocole sanitaire strict pour éviter la contamination

coronavirus
taxi mylan saint-pierre
©SPM la 1ère
Gel hydroalcoolique, port du masque, désinfection du véhicule et preuve d'un test négatif à la Covid-19, Yvon Cambray met tout en oeuvre pour rassurer ses clients qui se font rares depuis que le virus circule à Saint-Pierre et Miquelon.

Un protocole sanitaire strict dans les taxis de l'archipel. Yvon Cambray a choisit de l'appliquer à la lettre pour tenter de protéger au mieux ses clients et lui même bien sûr.

À lire aussi : L'hôpital au cœur de la lutte contre la Covid-19 à Saint-Pierre et Miquelon

Selon une étude récente menée par l'Institut Pasteur, le risque de contamination dans les taxis serait bien réel puisque ce mode de transport peut favoriser le sur-risque de contamination à la covid-19. 

Du coup, Yvon Cambray fait tout son possible pour rassurer ses clients. Mais depuis la flambée des cas à Saint-Pierre et Miquelon, le chauffeur a constaté une baisse d'activités considérable.

Les gens font attention. Ils prennent des précautions par rapport à leur santé.

Yvon Cambray, gérant de taxi

 

Yvon a même collé des affiches sur les vitres de son véhicule pour que les clients mettent obligatoirement un masque avant de prendre place dans son véhicule. Du gel hydroalcoolique et des lingettes désinfectantes sont aussi à disposition. Il publie également sur sa page Facebook, les résultats négatifs de ses tests PCR.

C'est tout de ma poche mais c'est la sécurité avant tout.

Yvon Cambray, gérant d'un taxi

 

Et le soir, le gérant aère et désinfecte son taxi. 

Antoine Defives et Jérôme Anger l'ont suivi dans son travail.

©saintpierreetmiquelon

 

En ce qui concerne les transports aériens cette fois, les modalités de voyages ont changé entre la métropole et les Outremers.

À lire aussi : Covid 19 : des sessions de vaccination pour la 3e injection organisées chaque semaine jusqu'à Noël à Saint-Pierre et Miquelon

Dans un communiqué en date du 30 novembre, la préfecture de Saint-Pierre et Miquelon précise que les passagers de 12 ans et plus, non vaccinés, doivent désormais être en possession d'un test de dépistage négatif à la Covid-19 datant de moins de 24 heures.En ce qui concerne les voyageurs vaccinés le délai de 72 heures reste valable.

Les tests PCR sont à privilégier en raison du transit des voyageurs par le Canada.

 

De nouvelles modalités devenues nécessaires en raison de la circulation de la Covid-19 dans l'archipel, dans les autres territoires ultramarins et dans l'héxagone.

Du côté des derniers chiffres communiqués par la préfecture, 1 nouveau cas a été indentifié le 30 novembre 2021. 12 personnes sont guéries. 45 cas actifs sont toujours recensés.