Des parents d’élèves se montent en collectif pour s’opposer au port du masque à l’école

coronavirus saint-pierre (spm)
masque classes
©SPM la 1ère

Plusieurs dizaines de parents d’élèves se sont rassemblés vendredi 12 mars à la mairie de Saint-Pierre et à Miquelon. Ils s’opposent à l’obligation du port du masque par leurs enfants à l’école primaire. Pour mener leurs actions, ils ont décidé de créer deux collectifs.

Depuis plusieurs semaines, des parents d’élèves manifestent leur mécontentement face à l’obligation du port du masque par leurs enfants dans les établissements scolaires. Frédéric Gilbert, un parent d’élève de Saint-Pierre estime que "la situation sanitaire est bonne en ce moment donc on pense que ce n’est pas à nos enfants de payer pour des décisions qui ont été prises ou non auparavant."

À lire aussi : Une association des parents d'élèves de Saint-Pierre et Miquelon demande la levée des masques pour la rentrée
  

"Ce qu’on veut c’est que nos enfants apprennent dans de bonnes conditions"

Au terme de leur réunion, les parents d’élèves ont décidé de la création de deux collectifs, un à Saint-Pierre et un à Miquelon. Ils prévoient de mener plusieurs actions, parmi lesquelles une pétition commune. "C’est une action qu’on veut mener conjointement avec Miquelon, a ajouté Frédéric Gilbert. Le but c’est d’être tout le monde ensemble et non pas à droite à gauche sinon ça ne fonctionne pas."

Ils ont droit à une éducation correcte et pour avoir un enfant qui porte le masque c’est très contraignant pour lui.

Frédéric Gilbert

 

Le préfet de l’archipel Christian Pouget a mis en place cette obligation au mois de janvier, après la détection d’un foyer de coronavirus. Si la situation a rapidement été maîtrisée, le préfet estime qu’il faut maintenir cette mesure car « parfois, le virus circule à bas bruit. » Il a cependant évoqué l’échéance des vacances de printemps pour reconsidérer cette décision.

À lire aussi : Le préfet de Saint-Pierre et Miquelon refuse la levée du masque à l'école