Les Jeux Olympiques, des souvenirs inoubliables pour les hockeyeurs saint-pierrais Patrick Foliot et Arnaud Briand

jeux olympiques
Patrick Foliot et Arnaud Briand aux JO
©SPM LA PREMIERE
Ils suivent avec grand intérêt les Jeux olympiques de Pékin et pour cause, Patrick Foliot et Arnaud Briand ont eux aussi eu le privilège de participer à cet évènement dont rêvent tous les sportifs de la planète. Les deux hockeyeurs se souviennent de leur participation sous le maillot tricolore.

Depuis le 4 février dernier, les athlètes des quatre coins de la planète tentent de décrocher la fameuse médaille d'or olympique ou de se faire au minimum une place sur les deux autres marches du podium des Jeux Olympiques d'hiver de Pékin. Remporter un titre au JO est un rêve devenu réalité pour tous les sportifs de haut niveau en compétition là-bas en Chine.

À lire aussi : Vers un derby ASSP - ASIA pour le premier tour de la Coupe de France de football à Saint-Pierre et Miquelon

En hockey sur glace, 10 équipes féminines sont en lice. Elles sont 12 en ce qui concerne les formations masculines. Mais la grande absente de ces JO dans la discipline, c'est la France. Pour mémoire, les bleus ont été battus par la Lettonie lors du tournoi de qualification olympique. C'était en août 2021 à Riga.

Cela fait vingt ans que l'équipe de France de hockey sur glace ne participe pas aux Jeux olympiques. Mais avant cela, deux Saint-Pierrais ont eu la chance de briller sur les patinoires olympiques. Le gardien de but Patrick Foliot  et l'attaquant Arnaud Briand.

Pour Patrick Foliot, c'était à Calgary au Canada en 1988. Pour Arnaud Briand, ce fut à quatre reprises. Alberville en 1992, Lillehammer en 1994, Nagano en 1998 et Salt-Lake City en 2002. Alors ces Jeux olympiques 2022, c'est un retour aux sources, mais cette fois, c'est de loin que les deux hockeyeurs regardent les sportifs défendre les couleurs de leur pays.

À lire aussi : Des jeunes du hockey mineur s'entraînent pour intégrer en fin d'année le plan national de détection

C'est avec une certaine émotion et "des frissons sur tout le corps" qu'Arnaud Briand regarde les JO à la télévision depuis Montréal où il vit. Il y a 30 ans c’est lui qui défilait à Alberville sous les yeux de ses parents. 

Quand tu rentres dans l'enceinte [...] c'est juste fabuleux. Tu sautes, tu cries [...], c'est vraiment un évènement exceptionnel.

Arnaud Briand, attaquant chez les tricolores à Alberville

 

Une magie olympique que Patrick  Foliot connaît lui aussi. C'était à Calgary en 1988.

C'était un honneur. J'étais très fier de représenter la France, de représenter Saint-Pierre et Miquelon à Calgary.

Patrick Foliot, gardien de but chez les tricolores à Calgary

 

Mais pour arriver à ce niveau là, les deux sportifs avaient la volonté d'y parvenir. Et, ils ont travaillé très fort pour faire partie de l'élite.

Quand je suis parti de Saint-Pierre à l'âge de 16 ans, j avais toujours dis que je deviendrais le meilleur gardien de but de France, que j'allais être champion de France, que j'allais faire partie de l'équipe nationale et que j'irais aux JO .

Patrick Foliot, gardien de but chez les tricolores aux JO

 

Pour Arnaud Briand, une participation aux Jeux Olympiques était devenue possible puisque Patrick Foliot, un enfant du pays, avait lui aussi réussi. Arnaud qui depuis l'âge de 19 ans caressait en secret  le rêve de participer aux JO. Et, il l'a fait! son rêve est aussi devenu réalité.

Les Jeux Olympiques d'hiver de Pékin se poursuivent jusqu'au 20 février. L'archipel attend désormais le successeur de Patrick Foliot et d'Arnaud Briand. 

À lire aussi : Reprise de la saison pour les jeunes hockeyeurs de la section sportive scolaire de hockey sur glace

Les prochains Jeux olympiques d'hiver se dérouleront en 2026 à Milan en Italie.

En attendant Arnaud Briand et Patrick Foliot ont accepté de partager un peu de magie olympique dans ce reportage signé Mathias Raynaud et Allison Audoux.

©saintpierreetmiquelon