Douze passagers du vol Paris - Saint-Pierre refusés à l'embarquement à Roissy

transports
aéroport Roissy
©Fyodor Borisov
Douze passagers du vol ASL Airlines n'ont pas pu prendre leur avion au départ de Roissy ce lundi 7 septembre. Ils n'ont pas reçu les résultats de leur test PCR dans les temps. Le député de Saint-Pierre et Miquelon a demandé au ministre de la Santé d'intervenir auprès des laboratoires. 
C'est une obligation depuis le début de l'été. Chaque passager souhaitant se rendre dans les territoires ultramarins doit fournir un résultat négatif à la Covid-19 datant de moins de 72 heures. Les délais pour obtenir ces résultats s'allongent en métropole et cela devient un véritable casse-tête pour les voyageurs.

À lire aussi > Les places se font rares sur les vols Saint-Pierre - Montréal

Ce lundi 7 septembre, douze passagers du vol ASL Airlines au départ de Roissy Charles de Gaulle et à destination de Saint-Pierre n'ont pas pu montrer leurs résultats de test à temps à l'enregistrement et n'ont pas pu monter à bord de leur avion. 
 

Des frais conséquents


Les billets de la compagnie Air Saint-Pierre restent valables mais il n'y a désormais plus de vol direct. Les passagers bloqués vont donc devoir se procurer un billet pour rejoindre Montréal.

Moyennant une pénalité, ils vont également devoir trouver une place sur l'avion de la compagnie locale, souvent plein en cette période de crise sanitaire, pour rejoindre l'aéroport Pointe-Blanche. 
 

Le député alerte le ministre


Stéphane Claireaux estime que la liberté de circuler entre les territoires de la République n'est pas garantie. Par conséquent, ce lundi, le député a saisi Olivier Véran afin qu'il intervienne auprès des laboratoires. 

Son intervention au journal télévisé de ce lundi est à retrouver ici : 


Un passager témoigne


Manuel Kenigsberg, l'un des 12 passagers concerné, témoigne de son expérience au micro de Marie-Paule Vidal.

Témoignage de Manuel Kenigsberg



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live