En 1863, l'Ile aux Chiens de Saint-Pierre et Miquelon accueille sa toute première institutrice

histoire saint-pierre (spm)
Quemart
©famille Robert

En 1863, Estelle Quémart une jeune femme de 20 ans, éduquée dans les meilleures écoles, arrive à l'Île-aux-Chiens pour devenir la première institutrice de cette île de l'archipel de Saint-Pierre et Miquelon. Très peu de femmes parvenaient à cette fonction à son époque. 

C'est à la suite d'une pétition des pères de famille qu'Estelle Quémart est désignée institutrice à l'Île-aux-Chiens en 1863. Elle va enseigner à des fils et filles de pêcheurs, âgés de 6 à 12 ans. Maryse Robert-Michel, son arrière-arrière-petite-fille, institutrice elle-même, a rassemblé de nombreux documents sur son aïeule.

Il faut savoir qu'à l’époque, l'école n'est pas obligatoire [...], c'est toute une révolution.

Maryse Michel 

 

Une plongée dans le temps signée Martine Briand et Jérôme Anger.

 

Un parcours prestigieux

Estelle Quémart est née en 1843 à Miquelon, sa mère est une Lebreton de la ferme du même nom à Langlade, et son père un gendarme métropolitain qui sera décoré de la légion d’honneur. C’est grâce à cette distinction qu’Estelle Quémart poursuivra ses études à la maison impériale des Loges réservée aux filles de décorées. Camarade de classe de Clotilde de Savoie, future épouse du prince Jérôme Napoléon, elle y reçoit une parfaite éducation pour une jeune fille de l’époque.   

En 1868, Estelle Quémart se marie à Prosper Legent un pêcheur de l’île. Elle doit renoncer à être institutrice, quelques années plus tard une épidémie de variole emporte son mari et son fils. Estelle sombre dans la misère et est obligée de placer ses filles à l’Ouvroir Saint Vincent, un orphelinat où les jeunes filles servent de main-d’œuvre bon marché pour des travaux de couture et de broderie.

Il n'y a plus d'identité pour les femmes à cette époque [...] Quelle vie de chien !

Maryse Michel 

 

Une des petites filles d'Estelle, Louisa, deviendra elle aussi institutrice. Estelle Quémart compte de nombreux descendants dans l’archipel, dont beaucoup feront carrière dans l'enseignement.