Félix Leblanc, un violoniste madelinot, cher au cœur des Miquelonnais

musique
recital miquelon
Les élèves de Félix Leblanc offre au public miquelonnais un récital, le fruit de leur travail durant le stage de violon ©SPM LA PREMIERE
Il était de retour à Miquelon pour animer un stage de violon. Félix Leblanc, violoniste du groupe Suroît, a de nouveau renouer ses liens avec les résidents de la commune et notamment avec les musiciens pour de beaux échanges musicaux.

Il animait depuis le 18 avril dernier des cours de violon. Il s'agit de Félix Leblanc.

Sa venue est plus qu'une tradition, c'est une histoire de cœur entre les Miquelonnais et le violoniste du groupe Suroît, une formation des îles de la Madeleine.

À lire aussi : Gary Detcheverry présente ses œuvres en bois flotté aux amateurs de sculptures de Saint-Pierre

Après de nombreux cours à répéter les notes, l'heure était au récital pour les élèves de Félix Leblanc. Des musiciens qui ont vibré au rythme des violons dès leur plus jeune âge.

 

J'ai toujours entendu jouer du violon à la maison. Mon père jouait du violon et il faisait partie des violoneux de Miquelon.

Bernard Gaspard

 

Mathis, 14 ans, est quand à lui un très jeune musicien. Il fait partie des 14 personnes qui ont participé aux cours de Félix Leblanc.

 

C'est bien car ça nous permet de voir le niveau que j'ai par rapport aux autres et de savoir si je peux les suivre sur certains morceaux.

Mathis, musicien en herbe

 

 

Des cours très prisés des adultes et des plus jeunes.

À lire aussi : La Maison de la Nature et de l'Environnement de Miquelon fête les cinq ans de son inauguration

Quant à cet engouement pour le violon, il serait peut-être dû à une légende, celle d'un bateau échoué.

 

J'ai regardé tous les naufrages et il n'y a pas de mention de Marie-Pauline échoué à Miquelon avec des violons

Roger Etcheberry, résident de Miquelon

 

Une légende qui serait, peut-être finalement, issue d'une autre légende similaire.

Pour en savoir plus voyez ce reportage de Karim Baïla et Jean Noël De Lizarraga.

 

 

©saintpierreetmiquelon