Isolement strict pour 29 étudiants de Saint-Pierre et Miquelon de retour du Canada

coronavirus
Arrivée étudiants de Montréal
La septaine pourrait devenir obligatoire dès l'arrivée des passagers à Saint-Pierre et Miquelon ©@Mehdi Elghazouani
Bénéficiant d'un vol spécial opéré par Air Saint-Pierre depuis Montréal, 29 étudiants saint-pierrais et miquelonnais ont atterri à l'aéroport Pointe-Blanche, avant d'être immédiatement conduits à l'hôtel pour une quarantaine stricte.
L'ATR d'Air Saint-Pierre a atterri comme prévu ce mardi 12 mai à 18h45 en provenance de Montréal. Dans l'avion, 29 jeunes saint-pierrais et miquelonnais qui ont choisi de passer l'été sur leur archipel, malgré les contraintes sanitaires imposées.

Le reportage à leur arrivée de Mathias Raynaud et Mehdi Elghazouani.


À l'isolement pour deux semaines

 

Le protocole est strict, l'arrêté de placement en quarantaine rédigé par le préfet leur a d'ailleurs été transmis pendant le voyage : tous sont astreints à passer au moins quatorze jours dans une chambre de l'hôtel Robert réquisitionné par l'État. Et avant d'envisager leur sortie, ils devront attendre deux résultats négatifs aux tests PCR de détection de la Covid-19, qui seront pratiqués à J+12 et J+15. Tout test positif prolongera leur isolement.

À lire aussi > Quatorzaine à Roissy et retour le 30 mai pour les étudiants de Saint-Pierre et Miquelon

Des parents tenus à distance

 

Après les contrôles douaniers d'usage, les étudiants, masqués, ont quitté l'aéroport sans pouvoir rencontrer leurs parents et amis restés dans leur véhicule à l'extérieur conformément aux directives des autorités.

Etudiants et bus
Etudiants et bus ©Mehdi Elghazouani


Un hôtel réquisitionné

 

Embarqués dans le bus mis à leur disposition, les 29 jeunes ont été conduits directement devant l'entrée de l'hôtel Robert où ils vont effectuer leur quatorzaine, escortés de plusieurs gendarmes. C'est là qu'ils ont enfin pu faire un rapide signe de la main à leurs proches massés sur le trottoir d'en face.

Etudiants et familles
Etudiants et familles ©Mehdi Elghazouani

Comme de nombreux parents, Sylvie Arozamena ne reverra sa fille que dans deux semaines
©SPM la 1ère


Une charte d'engagement à signer

 

Les autorités locales ont demandé à chacun des jeunes concernés de signer une charte d’engagement afin que tous aient pleinement conscience des obligations et des conséquences financières, civiles ou pénales encourues en cas de non-respect des dispositions de la quatorzaine.
 

Fabrice Marquand, directeur de Cabinet du préfet, détaille la quatorzaine à Flavie Bry
©SPM la 1ère


Une surveillance draconienne

 

Afin de minimiser les risques de sortie sans autorisation, le stationnement a été interdit tout autour de l’hôtel, qui sera surveillé jour et nuit par la gendarmerie, avec le concours de la police aux frontières, de la douane et d’une entreprise de sécurité privée.

Le confinement strict se déroule en chambre individuelle comportant une salle de bains.

À lire aussi > Coronavirus : nouvelle procédure de tests pour les personnes en quatorzaine stricte à Saint-Pierre et Miquelon

Des "référents" pour aider

 

Les communications avec le personnel de l’hôtel s'effectuent exclusivement par téléphone, aucune visite extérieure n’est autorisée. Mais les étudiants à l'isolement peuvent compter sur des "référents" délégués pour l'occasion.

Chaque jour à heure fixe, trois repas sont déposés devant leur chambre, et les plateaux lavés à 70°C.
Toute consommation d’alcool est prohibée. Et une zone a été délimitée à l'extérieur pour les fumeurs, qui est limitée à deux personnes.

Quatorzaine stricte à l'hôtel Robert : visite guidée signée Flavie Bry et Alain Rebmann.
©SPM la 1ère

À Saint-Pierre, c'est la première fois qu'un nombre aussi important de voyageurs sont rassemblés au même endroit pour subir des quatorzaines.
 

Légalité de la quatorzaine

 

Ce premier retour collectif des étudiants de l'archipel depuis le début de la crise du coronavirus se déroule au lendemain de la décision rendue par le Conseil Constitutionnel qui censure justement dans la loi de prorogation de l'urgence sanitaire l'article consacré à la mise à l'isolement obligatoire.

Quelques heures avant l'arrivée des étudiants à Saint-Pierre, la ministre des Outre-mer avait tenu à préciser que le dispositif actuel de quatorzaine stricte pour tout arrivant dans les territoires était conforme à la première loi, et que ses modalités seraient adaptées à la deuxième "dans les prochains jours". 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live