L'école maternelle publique Henriette Bonin, victime du déclin démographique à Saint-Pierre et Miquelon

vie locale
ecole henriette bonin
©Facebook - école Henriette Bonin

L'école maternelle publique fermera définitivement ses portes le 3 juillet prochain, en raison d'effectifs trop faibles. Ouverte en 1986, elle a accueilli plusieurs centaines d'élèves des "quartiers du haut" de Saint-Pierre. Rencontre avec la première directrice de l'établissement.

L'heure est aux préparatifs du spectacle de fin d'année dans le préau du groupe scolaire Henriette Bonin. Denise Télétchéa a tenu, comme souvent, à assister à la fabrication des décors. Elle connaît par coeur les couloirs de l'école.

À lire aussi : Henriette Bonin, une femme engagée qui a marqué l'histoire de l'enseignement à Saint-Pierre et Miquelon

En septembre 1986, c'est elle qui enseigne aux 13 élèves de maternelle réunis en une classe unique à l'école du Pont Boulot, devenant par la même la directrice du petit établissement. À la fin de l'année, la classe unique comptera 26 élèves.

Une vocation qui traverse les générations

Denise Téléchéa a transmis sa vocation à sa fille Céline Télétchéa. À son retour dans l'archipel, Henriette Bonin est le premier établissement dans lequel elle est affectée. Elle totalise huit ans d'enseignement dans ce groupe scolaire. 

C'est une école chère à mon cœur. Je m'y sens bien, l'ambiance est bonne, entre les enseignants, les parents et les enfants.

Céline Télétchéa, enseignante

 

Fermeture définitive 

La maternelle et école primaire Henriette Bonin accueillait une centaine d'enfants dans les années 90, ils sont 27 à ce jour. La diminution des effectifs scolaires est une nouvelle donnée à prendre en compte selon le service de l'Education nationale.

À lire aussi : L'école Henriette Bonin de Saint-Pierre va fermer ses portes

Selon Jean-Pierre Tégon, le chef du service de Saint-Pierre et Miquelon invité dans nos éditions en avril dernier : "cette baisse démographique représente 45 % des élèves". Entre la rentrée 2017 et la rentrée 2021, l'Éducation nationale recense une baisse de 118 élèves en maternelle.

À lire aussi : Le centre aéré de Saint-Pierre reconverti en lieu d'accueil pour les jeunes ?

Denise et Céline ne comprennent pas cette décision de fermeture, et la regrettent. La mère et la fille se consolent en pensant à la joie des enfants lors de l'ultime représentation du spectacle de fin d'année. Le 14 mai dernier, les élus municipaux ont pris la décision d'utiliser les locaux du groupe scolaire pour accueillir le centre aéré.

Le reportage de Claire Arrossaména et Jérome Anger :