La 8ème édition du Dunefest prend forme à Miquelon-Langlade

musique miquelon-langlade
La 8ème édition du Dunefest prend forme à Miquelon-Langlade
Les bénévoles d'Eklectik préparent le site du Dunefest depuis plusieurs jours. ©spm la 1ere
Il ne reste que quelques jours avant d'accueillir les festivaliers sur l'isthme de Miquelon-Langlade. Les membres de l'association Eklectik et les différents partenaires s'activent pour préparer la 8ème édition du Dunefest, sur le thème de la prohibition.

Les préparatifs du Dunefest avancent bien sur l'isthme de Miquelon-Langlade. Les organisateurs sont confiants pour que tout soit fin prêt le jour J.

Le travail est minitieux puisqu'il s'agit d'installer du matériel nécessaire pour un festival se déroulant sur une dune de sable, sans eau courante et sans électricité directe.

Pour rendre cet évènement possible, les bénévoles de l'association Eklectik travaillent main dans la main avec des partenaires extérieurs. 

Tous les services de Miquelon sont derrière (...) La DTAM de Saint-Pierre, la collectivité (...) Tous les bénévoles sont là mais il y a aussi beaucoup de monde derrière.

Mikaël Renou, président de l'association Eklectik.

L'ensemble du matériel de sonorisation a été acheminé depuis Miquelon et Saint-Pierre. Caissons de basse, câbles... tout doit être pensé en amont.

À lire aussi : Dunefest, une programmation "Eklectik" pour la 8ème édition du festival

Mais l'élement principal, comme tous les ans, c'est le groupe électrogène. Tout repose sur lui pour assurer le bon fonctionnement du festival puisqu'il permet d'alimenter le site en énergie.  

 

Musique mais aussi restauration

Cette année encore, plusieurs plats seront servis durant tout le week-end. Un stand préfabriqué de 25 mètres carrés est déjà prêt pour accueillir l'équipe de cuisiniers.

Entre 7 et 8 personnes assurent tous les repas donc ça fait, il me semble, 3000 assiettes dans le week-end.

Gaëlle Audoux, secrétaire de l'association Eklectik.

Il reste encore du travail mais les bénévoles sont confiants et bientôt prêts pour accueillir les quelques centaines de festivaliers attendus le vendredi 30 juillet 2021. 

Le reportage de Claudio Arthur et Jean-Noël De Lizaraga :