La DTAM intervient en urgence pour consolider la route reliant Miquelon à Langlade

aménagement du territoire
travaux érosion
©Jean-Guy Orsiny

Des travaux d'enrochements d'urgence se sont tenus aujourd'hui sur l'isthme de Miquelon-Langlade. Une opération menée par les services de la DTAM. Le maire de la commune avait alerté les autorités hier de la fragilité sur ce tronçon de route. 

Dès ce matin, les agents de la DTAM étaient en phase de préparation pour intervenir au kilomètre 16 de l'isthme de Miquelon-Langlade. Franck Maljean, agent de la DTAM présent sur place, détaille les travaux en cours. "Nous avons tout d'abord rappatrié tous les enrochements destinés aux autres chantiers. Nous devons également construire une rampe pour accéder à l'endroit où nous débuterons les travaux." 

À lire aussi : L'isthme de Miquelon-Langlade fragilisé par la mer et les vents violents

Franck Maljean précise que cette zone était surveillée par la DTAM. Plusieurs chantiers de protection du littoral étaient déjà en cours, au Goulet, au PK 22 et à Mirande. 

Le chantier se divisera en plusieurs étapes. "Nous allons tout d'abord ériger une digue de protection qui va fermer l'anse qui est apparue. Ensuite, il va y avoir une phase de rehausse et on reviendra combler la perte de sable dans l'anse qui s'est formée", détaille Franck Maljean. Ces travaux, effectués en urgence, ne sont pas provisoires, ils devraient participer à renforcer durablement le PK 16.

À lire aussi : Comment protéger l'isthme de Miquelon-Langlade ?

Pour l'agent de la DTAM, ce phénomène d'érosion n'est pas une nouveauté. "Avec le réchauffement climatique, on sait que cela va se reproduire. On ne sait pas où et quand. On peut toujours anticiper avec des travaux, mais une fois encore nous avons été surpris. Nous étions en train de réaliser des travaux au PK22. C'est au PK 16 que c'est arrivé."