La mairie de Saint-Pierre donne ses orientations budgétaires pour l’année 2021

fonction publique
Mairie de Saint-Pierre
Mairie de Saint-Pierre ©CB

Le conseil municipal de Saint-Pierre s’est réuni en séance officielle jeudi 11 mars pour voter des comptes de gestion et comptes administratifs était à l’ordre du jour. L’équipe municipale a aussi présenté ses projets pour l’année à venir.

Les comptes de la mairie de Saint-Pierre affichent tous des excédents de plusieurs milliers d’euros. Patrick Lebailly, conseiller municipal de l’opposition explique que "50% des crédits d’investissements qui ont été votés l’année dernière n’ont pas été utilisés."

Martine Briand et Jérôme Anger ont assisté au conseil municipal :


  

Une année particulière

Si l’opposition voit cet excédent budgétaire d’un mauvais œil, Yannick Cambray le justifie par la tournure particulière qu’a pris l’année 2020 en raison de l’épidémie de coronavirus, qui a empêché la mairie de mener à bien plusieurs projets. Parmi ces projets, le maire prend l’exemple de la caserne Daguerre. "Nous avions reçu des financements au mois de mai, a-t-il détaillé. Des entreprises avaient bien été mandatées pour faire les travaux mais en raison de la crise sanitaire, ces entreprises n’ont pas pu être approvisionnées."

À lire aussi : Conséquences du coronavirus : la ville de Saint-Pierre entre deux maires

Par ailleurs, si l’équipe municipale avait été élue au premier tour des élections le 15 mars 2020, le confinement a fait qu’elle n’a pu prendre ses fonctions que le 25 mai. "Le temps de prendre nos marques nous avons fait un budget supplémentaire en octobre novembre, donc effectivement beaucoup de dépenses qui avait été programmées n’ont pu être réalisées", a détaillé le maire de Saint-Pierre.

À lire aussi : Yannick Cambray élu nouveau maire de Saint-Pierre

Mais l’opposition reste dubitative. Patrick Lebailly rappelle que "le président du FEA BTP a exprimé son mécontentement. C’est 3 millions d’euros qui ont été votés l’année dernière qui n’ont pas été utilisés." Si ces fonds seront réutilisés cette année, il s’interroge cependant sur la suite. "Si on continue comme ça, dans six ans on aura 18 millions d’euros de côté", a-t-il déploré.
  

Des projets ambitieux pour l’année à venir

Le débat d’orientation budgétaire était aussi très attendu lors de cette séance officielle. Le maire et son équipe ont présenté leurs grandes orientations budgétaires pour l’année à venir. L’équipe municipale compte faire de la culture et de la jeunesse ses priorités pour l’année.

Parmi les projets, il y a notamment la construction d’une nouvelle bibliothèque médiathèque, sur le terrain où se trouvait le Point Jeunes, à côté du Collège Saint Christophe. Ce projet devrait coûter entre 4 et 5 millions d’euros, avec une aide financière de l’État à hauteur de 40%.  

Le parc des adolescents sera aussi réaménagé et agrandi, alors que le parc des jeux sera délocalisé au Centre aéré, le temps d’aménager un nouvel espace. La mairie a également signé un contrat avec un bureau d’étude qui doit travailler pendant 4 mois pour établir la faisabilité de la promesse de campagne du projet de transport en commun. Le budget primitif de la commune sera voté lors d’une séance officielle le 26 mars prochain.