La visite officielle d’Annick Girardin à Miquelon sous le signe de la pêche et de l’érosion

gouvernement
Annick Girardin
©Marie Magnin / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

En raison des conditions météorologiques, le programme de la visite officielle de la ministre de la Mer à Miquelon-Langlade a été légèrement modifié. Elle a toutefois honoré tous ses rendez-vous. Elle était attendue notamment sur l’érosion qui touche l’isthme.

C’est finalement grâce à un affrètement de l’ATR d'Air St Pierre que la ministre de la Mer Annick Girardin a posé pied à Miquelon ce mardi 2 mars 2020 en fin de matinée. Compte tenu des conditions météorologiques annoncées, le programme de la journée a été légèrement modifié.
  

Quelles solutions pour l’érosion de l’isthme de Miquelon-Langlade ?

Une réunion du Comité de Pilotage sur le trait de côte et l’érosion s’est tenue ce matin à la préfecture de Saint-Pierre, avec la délégation de Miquelon en visioconférence. Tous les acteurs locaux étaient réunis pour tenter d’apporter une solution quant à l’avenir de l’isthme. Christophe Georgiou, chef du service Risques Aménagements et prospectives à la Dtam a expliqué que deux expertises allaient être menées "à court terme, sur lesquelles on aura des retours dans quelques jours."

À lire aussi : Isthme de Miquelon-Langlade : les travaux d'urgence sont terminés mais la route n’est pas encore sécurisée

Ces deux études serviront à "donner des pistes de solution sur l’avenir de la structure, qui est un axe vital pour Miquelon." Christophe Georgiou explique que les expertises se feront en deux temps, "une à court terme pour voir ce qu’il faut faire immédiatement par rapport à l’isthme"  mais aussi pour évaluer l’état de l’isthme, et une autre à moyen terme pour voir "quelles solutions peuvent être envisagées pour préserver l’infrastructure." Mais compte tenu des conditions météorologiques annoncées cette semaine, "il va falloir attendre un peu pour voir si c’est stabilisé ou si ce n’est pas stabilisé."
  

Des rencontres de terrain

Une fois arrivée sur la grande île, Annick Girardin s’est entretenue avec le maire de Miquelon-Langlade Franck Detcheverry. Elle n’est toutefois pas arrivée seule. Le député de l’archipel Stéphane Claireaux, le sénateur Stéphane Artano, le préfet Christian Pouget, Yannick Cambray le maire de Saint-Pierre et le président de la Collectivité Bernard Briand étaient avec elle dans l’avion. Des agents de la Dtam et de l’Office Français de la Biodiversité, mais aussi des représentants du groupe Pêcheurs du Nord ont fait le déplacement également. 

À lire aussi : Première visite officielle d'Annick Girardin en tant que ministre de la mer à Saint-Pierre et Miquelon

En début d’après-midi, la ministre doit participer à une réunion d’échanges autour du secteur de la pêche et de l’aquaculture. Mais le rendez-vous le plus attendu est celui de la fin de l’après-midi. Annick Girardin se rendra sur l’isthme, au point kilométrique 16, où l’érosion a fait d’importants dégâts. Par ailleurs, la ministre avait annoncé que l’État participerait aux mesures d’urgence afin que la route soit de nouveau praticable à hauteur de 375 000 euros.