Laïcité : la bataille des journaux de Saint-Pierre et Miquelon sur la loi de séparation de l'Église et de l'État

histoire
journaux saint-pierre et miquelon
Un article sur la loi de séparation de l'Eglise et l'Etat de 1905, dans un journal de Saint-Pierre et Miquelon. ©SPM la 1ère

La loi de séparation de l'Église et de l'État a été votée il y a 115 ans, instaurant en France le principe de laïcité. À l'époque, la loi faisait débat dans les journaux de Saint-Pierre, où plusieurs grandes familles s'affrontaient par articles interposés. 

"Fous furieux", "parvenus"... En 1905, les injures fusent dans les journaux de Saint-Pierre et Miquelon. À l'époque, les tensions sont fortes dans l'archipel. L'objet des désaccords : la séparation de l'Église et de l'État. La loi sur le sujet doit être votée dans l'année, mais la population de l'archipel est divisée.

À lire aussi > Il y a 79 ans, en pleine seconde guerre mondiale, les forces françaises libres débarquaient à Saint-Pierre et Miquelon

Le débat se cystallise autour de plusieurs familles qui s'interpellent par articles interposés. La famille Légasse, conservatrice et opposée à la laïcité, publie régulièrement dans le journal "La Vigie", qu'elle vient de créer. Ses adversaires laïques répondent dans les pages du "Réveil saint-pierrais". "L'Action laïque" et l'éphémère "Écho de Saint-Pierre" se joignent également aux discussions. 

"Dans les journaux, il y avait beaucoup d'injures, d'insultes et de coups bas."

Kendra Cambray, adjointe du patrimoine au musée de l'Arche

 

"Depuis des années, la laïcité était déjà mise en place à Saint-Pierre et Miquelon, notamment dans les écoles", commente Kendra Cambray, adjointe du patrimoine au musée de l'Arche. "Mais il y a eu des histoires, suite à la création de l'école Sainte-Croisine, montée par les Légasse." 

La guerre des nantis contre les moins favorisés

 

En 1905, la puissante famille d'armateurs vient de lancer la société de pêche "la morue française". Elle détient à l'époque le pouvoir économique, politique et spirituel à Saint-Pierre et Miquelon. Elle a notamment dans ses rangs un évêque. La bataille entre le clergé et les laïques dépasse rapidement le cadre de la laïcité pour devenir une dispute personnelle, selon les historiens. 

À lire aussi > L'autre histoire du ralliement de Saint-Pierre et Miquelon à la France Libre, pendant la seconde guerre mondiale

"Ils s'insultaient, article par article, semaine après semaine", reprend Kendra Cambray. La violence des invectives est telle que certains s'affrontent physiquement. Louis Légasse est notamment provoqué en duel, suite à la publication d'un article dans "La Vigie". Le journal ne dit pas qui a remporté le combat. 

Reportage de Martine Briand et Aldric Lahiton :

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live