Le Canada ouvre ses frontières aux binationaux et aux étudiants de St-Pierre et de Miquelon vaccinés

coronavirus canala
canada arrivee aeroport

Dès le 6 juillet, les Canadiens et binationaux ayant complété leur schéma vaccinal n'auront plus ni à faire de quarantaine ni subir un test de dépistage de la COVID-19 au huitième jour suivant leur arrivée. La mesure concerne aussi les étudiants. De nombreux résidents de l'Archipel sont concernés.

Le Canada s'apprête à assouplir son dispositif de prévention contre la Covid-19. Les frontières vont s'entrouvrir le 6 juillet 2021 aux canadiens et à quelques autres voyageurs autorisés, mais sous conditions.

À lire aussi : Transport aérien : premier vol de la saison 2021 pour la liaison directe Paris - Saint-Pierre

L'annonce a été faite ce mardi 22 juin par la ministre canadienne de la santé. Pour bénéficier de cette nouvelle ouverture, les personnes concernées devront avoir reçu le nombre de doses du vaccin imposés par le gouvernement  du Canada, au moins quatorze jours avec le voyage. Ces voyageurs seront exemptés de quarantaine et de test PCR au huitième jour de leur arrivée, mais devront produire un test négatif à la Covid-19 réalisé 72h avant l'embarquement.

Cette décision est une bonne nouvelle pour les patients en évacuation sanitaire sur le Canada ainsi que pour les étudiants de Saint-Pierre et de Miquelon détenteurs d'un permis d'étude. Selon le décret, les binationnaux ayant un passeport canadien sont aussi concernés. Cela représente environ 10 % de la population locale. 

Stéphanie Yon vit à Saint-Pierre. Elle est binationale. Pour elle, ces nouvelles dispositions ne sont pas très satisfaisantes. 

Je suis la seule dans mon foyer à être binationale. mon conjoint et mon fils ne le sont pas. Pour me rendre à ma destination finale, je dois passer par Montréal car c'est le seul moyen qui nous permet d'entrer sur le sol canadien, je ne vois pas l'intérêt d'y aller seule.

Stéphanie Yon, binationale

 

En revanche, pour les voyageurs qui n'ont pas été entièrement vaccinés, les mesures frontalières restent inchangées.

Plus de précisions avec ce reportage de Frédéric Dotte et Flavie Bry.

 

Pour voir le décret dans son intégralité vous pouvez vous rendre sur ce lien