Le club de natation des Drakkars prépare ses prochaines compétitions au Canada

natation
natation drakkars
©SPM la 1ère
Ils en étaient privés depuis le début de la crise sanitaire il y a près de deux ans, les nageurs et nageuses du club des Drakkars s'entraînent pour affronter leurs homologues canadiens dans deux mois.

Ils s'entraînent fort depuis deux ans dans le bassin du centre culturel et sportif de Saint-Pierre et encore plus depuis que leur entraîneur les préparent pour la future compétition au Canada. Un déplacement que les protégés de Christine Légasse n'avaient pu réaliser auparavant pour cause de crise sanitaire.

À lire aussi : Vif succès pour les cours de perfectionnement de natation proposés par les Drakkars

Même si la pandémie n'est pas encore enrayée, l'ouverture des frontières avec nos voisins canadiens depuis cet été permet de nouveau aux licenciés de renouer avec leurs habitudes. Pour d'autres, ce sera une totale découverte. 

C'est bien d'aller dans de nouvelles régions. C'est pour me comparer à d'autres niveaux

Baptiste

 

Et cela va venir très vite car l'échéance est fixée au 14 janvier 2022. Un soulagement et une remotivation pour les jeunes nageuses et nageurs après cette grande pause. Des passionnés de natation qui pourront participer à la compétition au Canada à partir de 12 ans s'ils sont vaccinés.

À lire aussi : E-sport : le Saint-Pierrais Alix Largerie sacré meilleur joueur d'Amérique du Nord sur FIFA 21

Mais en attendant, ils se préparent aussi pour leur compétition de Noël du 11 décembre prochain. L'occasion d'établir de nouveaux chronos de référence que ce soit en crawl, en nage dos, en brasse ou en papillon. Pour cela, l'entraîneur leur a concocté un programme collectif qu'elle adapte. Tous se retrouvent à la piscine quatre fois par semaine pour améliorer leur nage.

Plus cela s'affine, plus ils ont une spécialité [...]. Je connais leurs défauts et leurs qualités. 

Christine Légasse, entraîneur des Drakkars

 

Adrien Develay et Allison Audoux ont assisté a l'un de leurs entraînements.

©saintpierreetmiquelon