Les élus de Saint-Pierre et Miquelon à la rencontre du nouveau ministre délégué aux Outre-mer Jean-François Carenco

politique
Premier entretien des élus locaux avec le Ministre délégué aux outre-mer
Premier entretien des élus locaux avec le Ministre délégué aux outre-mer ©Collectivité Territoriale de Saint-Pierre et Miquelon
C'était une première rencontre très attendue par les élus locaux. Vendredi 15 juillet 2022 à Paris, ils ont eu une première réunion de travail avec l'ancien préfet de l'archipel devenu il y a peu ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco.

Jean-François Carenco, ministre délégué aux Outre-mer est bien connu à Saint-Pierre et Miquelon. De 1996 à 1997, il a été préfet de l'archipel, où on lui reconnaît son franc-parler et sa pugnacité. Bien que déçus de voir le ministère des Outre-mer passer sous la tutelle de l'Intérieur, les élus locaux se satisfont de voir Jean-François Carenco, propriétaire du portefeuille.

À lire aussi : "Signal très particulier", "régression", "mépris"... : des élus réagissent au passage des Outre-mer dans le giron de l'Intérieur

C'est donc un visage familier qu'ils ont retrouvé au ministère vendredi dernier, lors d'une première réunion de travail entre élus de Saint-Pierre et Miquelon, et ministre délégué aux Outre-mer. Autour de la table, le président de la Collectivité Territoriale Bernard Briand, le sénateur Stéphane Artano, et le nouveau député du territoire, Stéphane Lenormand. 

À lire aussi : Jean-François Carenco vient d'être nommé ministre délégué chargé des Outre-Mer

Vie chère, prix du fioul, logement, EPHAD, ou encore transition énergétique... Il a été question de dossiers que le locataire de la rue Oudinot connaît bien. Mais également de rétablir la confiance entre les habitants de l'archipel, et l'État.

À lire aussi : Présidentielle 2022 : Marine Le Pen en tête du second tour dans la majorité des Outre-mer [Résultats]

Comme bon nombre de territoires ultramarins, les Saint-Pierrais et Miquelonnais ont manifesté leur contestation à la politique de l'État en votant majoritairement pour le Rassemblement National lors de la présidentielle.

Au micro de Sony Chamsidine et  Jérôme Anger, Bernard Briand est revenu sur son échange avec Jean-François Carenco : 

©saintpierreetmiquelon