Les tourbières de Saint-Pierre et Miquelon scrutées à la loupe par un étudiant en écologie

nature
axel hacala etude tourbieres 2021
©SPM la 1ère
Pour son sujet de thèse de doctorat, Axel Hacala, étudiant à l'université de Rennes, a décidé d'étudier les tourbières de Saint-Pierre et Miquelon. Cette étude est une première. Elle va permettre d'obtenir des données précieuses sur cet écosystème très peu connu.

Première étape de ce travail de terrain, recueillir des échantillons. Axel Hacala a choisi trois sites en fonction de leur géologie ou encore de l'activité humaine qui les entoure : la vallée du milieu à Saint-Pierre, Mirande à Miquelon et le plateau sud de Langlade.

À lire aussi : Opération de comptage des cormorans au large de Miquelon

Armé d'un aspirateur à insecte, l'étudiant piège des araignées, des fourmis ou des carabes. Trois types d'arthropodes qui vont servir de modèle d'étude pour comprendre l'écologie des tourbières. 

Après ce travail d'échantillonnage, Axel les amène dans son laboratoire. Place maintenant à la phase d'identification. L' étudiant a recensé une quinzaine de nouvelles espèces d'araignées.

Cette thèse vient alimenter les connaissances sur ces milieux naturels. Les tourbières occupent les deux tiers de la surface terrestre de l'archipel mais demeurent encore très peu connues.

Le reportage d’Allison Audoux et Marie Paturel.