Un chantier d'envergure pour le terminal de croisière à Saint-Pierre

transports
quai croisieres saint-pierre

Les travaux du terminal de croisière vont enfin pouvoir débuter à Saint-Pierre. Après la réception de la grue et le déchargement des 4000 tonnes de matériel, l'heure est à la préparation du site. Un projet en passe de devenir réalité.

La construction du terminal de croisière du port de Saint-Pierre va pouvoir commencer. Après la réception de la grue le 1er mai dernier puis le déchargement des matériaux de construction arrivés à bord du cargo SINAA la semaine dernière, ce lundi 7 juin, l'heure était aux déblaiement du site avec la récupération des anciennes grues datant des années 50. Ces dernières se trouvaient au fond de l'eau. Une fois nettoyé, les travaux du quai d'accueil des bateaux de croisières pourront débuter.

À quoi va ressembler ce terminal ? Les détails avec Flavie Bry.

 

Des ouvriers spécialisés répartis dans deux équipes

 

Pour la construction du quai d'accueil des navires de croisière d'une longueur d'un peu plus de 50 mètres, pas moins de 63 pieux, 1500 m3 de béton et 250 tonnes d'armatures ont été réceptionnés. L'ouvrage pourrait accueillir des paquebots de 300 mètres. 

À lire aussi : Quai de croisières : pour Tony Hélène "Saint-Pierre a un rôle à jouer" dans le développement maritime de la zone Atlantique

Un chantier qui mobilise de nombreuses personnes à savoir des chefs de chantier, des grutiers dont un Saint-Pierrais Kévin Vigneau, mais aussi des soudeurs ou encore des pilotes de bateaux.

Autre Saint-Pierrais en exercice sur ce chantier, Fabrice Beaupertuis, ingénieur et responsable d'affaires pour l'entreprise nantaise Charier.

Sébastien Lefort est, lui, ingénieur à la STP (Société des transports Publics). Quelles sont leurs missions sur ce chantier et comment vont se dérouler les travaux. Ils étaient tous deux les invités de Claudio Arthur dans le journal télévisé de ce lundi 7 juin.

 

La vigilance est de mise du côté du quai en eau profonde

 

Pour que les travaux de ce chantier d'envergure s'effectuent dans des conditions de sécurité optimale, la Direction des territoires, de l'alimentation et de la mer de Saint-Pierre et Miquelon a publié un communiqué.

À lire aussi : Une grue monumentale acheminée vers Saint-Pierre pour le chantier du quai des croisières

La DTAM demande " à tous les navires de s’éloigner au maximum du chantier et de ne pas générer de sillage susceptible de gêner les travaux. Les bateaux de commerce, de pêche et de plaisance de 10 mètres et plus devront réduire leur vitesse à 5 nœuds en entrant au port à partir de l’alignement du Cap à l’Aigle / roche Chabot et en sortant du port ces navires pourront augmenter leur vitesse dès le passage du quai en eau profonde" .