Malgré les mauvaises surprises, un couple de Saint-Pierrais bien heureux de retrouver sa maison terre-neuvienne

tourisme
couple arozamena fortune
©SPM la 1ère
Après presque deux ans, Maurice et Francisca Arozaména ont pu retrouver leur résidence secondaire de Terre-Neuve. Un moment de soulagement pour le couple malgré les mauvaises surprises qui les y attendaient.

Pour atteindre la maison de vacances de Maurice et Francisca, il faut emprunter un petit chemin de terre au lieu-dit de l'Anse-au-Loup, situé à une dizaine de kilomètres de Fortune. Entourée d'arbres et retirée, la résidence répondait à tous les critères que recherchait le couple de retraités lorsqu'ils en font l'acquisition en 2018. Mais lorsqu'ils ferment la maison pour l'hiver à l'automne 2019, Maurice et Francisca étaient loin de se douter qu'ils n'en fouleraient plus le porche avant presque deux ans.

À lire aussi : Transport maritime : des retrouvailles attendues entre Saint-Pierre et Miquelon et Fortune

Pendant la pandémie, face à l'impossibilité de se rendre au Canada, ils font partie des nombreux Saint-Pierrais et Miquelonnais qui s'inquiètent pour leur maison laissée sans entretien ni surveillance. Par chance, le couple peut compter sur André, le frère de Francisca qui vit à Grand Bank à quelques minutes de voiture. Pendant plusieurs mois, André y assure des visites régulières avant qu'une mauvaise surprise ne l'y attende à l'automne 2020. Une infiltration d'eau s'est frayée un chemin depuis le toit, causant des dégâts au niveau des plafonds et des isolants qui remplissent les murs.

arozamena fuite plafond
©SPM la 1ère

Assemblée à l'aide de bâches en plastique, la goutière de fortune installée par André permet de récupérer les écoulements dans un baril vidé quotidiennement. Mais ses efforts ne permettent pas de freiner l'humidité qui envahit une maison où la moisissure n'épargne aucun endroit. Salle de bain, mobilier, électroménager...toutes les surfaces sont attaquées.

arozamena cour exterieure
©SPM la 1ère

Dans les espaces extérieurs, les deux ans d'absence d'entretien se font sérieusement sentir. La pelouse a laissé place à une végétation fournie tandis que, par endroits, les mauvaises herbes dépassent le mètre de hauteur.

On est heureux. Il fait un temps superbe, on est content de retrouver notre petite maison.

Francisca

 

Mais ces désagrements n'entravent en aucun cas le bonheur du couple de retrouver leur lieu privilégié de villégiature. Maurice et Francisca affichent un large sourire quand vient le temps d'évoquer tous les petits plaisirs associés à leur vie terre-neuvienne.

arozamena salon terre-neuve
©SPM la 1ère

Après des retrouvailles émouvantes avec leurs voisins canadiens, le couple s'est rapidement attaqué à l'entretien de leur propriété dont ils pourront amplement profiter pendant les trois semaines de ce premier séjour.

Reportage complet à venir.