L'avenir de l'élevage des moules à Miquelon menacé par l'engorgement du Goulet

agriculture miquelon-langlade
Goulet Miquelon érosion
Parmi les endroits qui suscitent l'inquiétude, le goulet du Grand Etang à Miquelon ©DJ SPM1ère

A Miquelon un myticulteur est inquiet. Si le chef d'entreprise spécialisé dans l'élevage de moules a installé ses filières de captage dans le Grand Etang, site propice à la culture du mollusque, le chenal permettant le renouvellement des eaux depuis l'océan se bouche de plus en plus. 

Il a choisit le Grand Etang à Miquelon pour l'élevage de ses moules et ce choix n'est pas anodin pour Daniel Orsiny. Pour le myticulteur, impossible d'installer ses filières ailleurs même si l'unique producteur de l'Archipel craint d'avoir des difficultés pour la poursuite de son activité sur ce site. 

Il y a une dizaine de jours, Daniel Orsiny y a immergé huit filières de 200 mètres chacune pour capter les larves de moules naturellement présentes dans cette lagune. Pour lui, le Grand Etang est un lieu protégé des aléas climatiques et permet un meilleur contrôle de la prédation des moules. 

Il y a environ 20 tonnes de moules qui sont en cours d'engraissement sur le site du Grand Etang et qui devraient être mises sur le marché d'ici quelques mois.

Daniel Orsiny, Myticulteur

 

A lire aussi : Travaux reportés pour le goulet du Grand Étang à Miquelon

Un phénomène d'érosion pourrait compromettre la culture des moules

 

Si Daniel Orsiny a choisit ce site pour développer sa filière myticole, selon lui le phénomène d'érosion constaté du côté du chenal est un réel problème car "le goulet se bouche de plus en plus, année après année, et cela perturbe le flux hydrologique entre la lagune et l'océan".

Selon le myticulteur toujours "l'eau de mer ne s'introduit plus aussi facilement dans le Grand Etang".

On a fait des analyses sur la salinité de l'eau qui a baissé de 30 % donc on a peur qu'au fil du temps que ça devienne un lac d'eau douce alors que c'est un site naturel extraordinaire qui devrait être entretenu tous les ans.

Daniel Orsiny

 

Toujours selon Daniel Orsiny "il devient urgent de curer le chenal afin de limiter l'engorgement".

A un moment donné ça va être complétement bouché, ça va être une catastrophe.

Daniel Orsiny

 

Le grand étang de Miquelon doit faire l'objet d'une grande attention

 

De son côté, les élus de la commune de Miquelon-Langlade comprennent l'inquiétude du producteur puisque les problèmes d'écoulement de la nappe phréatique ou encore d'érosion seraient connus depuis des années.

Selon le maire de la commune de Miquelon-Langlade "pour l'Etat, par le biais du BRGM, la déviation du goulet serait dû à un phénomène naturel".  Mais les problèmes rencontrés ne seraient pas les seuls. 

A lire aussi : Floradécor, une entreprise florissante depuis plus de 20 ans à Miquelon

Franck Detcheverry évoque également les conséquences de l'activité humaine sur le site du Goulet.

Les interventions humaines ont profondément modifié l'écoulement de ce goulet. Je pense ici au pont qui a été diminué d'environ 40 mètres avec un chenal qui a été bouché. On ne peut plus parler vraiment de phénomène totalement naturel et l'être humain doit agir à mon avis.

Franck Detcheverry, maire de Miquelon-Langlade

 

Le reportage complet à Miquelon de Claudio Arthur.