Thierry Gauthier, exploitant agricole à Miquelon, est inquiet quand à l'avenir de sa filière de production des agneaux

agriculture miquelon-langlade
Agnelage Miquelon
150 à 180 agneaux doivent naître cette année à la ferme de l'Ouest ©SPM LA PREMIERE
Entre 150 et 18O agneaux devraient composer le cheptel de la Ferme de l'Ouest cette année. Un production en baisse depuis trois ans. Thierry Gauthier pourrait abandonner l'élevage de ces animaux et ce en raison des dysfonctionnements de l'abattoir de la commune.

La saison de l'agnelage a débuté à la Ferme de l'Ouest à Miquelon. Les premiers agneaux sont nés il y a une dizaine de jours. Cette année, entre 150 et 180 agneaux vont voir le jour. Une saison marquée par le désarroi de l'éleveur Thierry Gauthier.

À lire aussi : Abattoir, fourrage, foncier : les grands chantiers agricoles de Saint-Pierre et Miquelon

Face aux dysfonctionnements de l'abattoir de la commune, l'exploitant agricole a annoncé qu'il serait dans l'obligation d'abandonner cette filière. Comme il l'a expliqué, sa production "a presque été diminuée par deux depuis 2019", année où la Ferme de l'Ouest "a produit 250 agneaux".

C'est une production qu'on pense arrêter sous peu car on est complètement dépendant d'un abattoir qui ne fonctionne pas. On va se recentrer sur les activités où on a le plus de maîtrise du cycle de production avec notre atelier de transformation et sur la volaille.

Thierry Gauthier, exploitant agricole Ferme de l'Ouest

 

Pour Thierry Gauthier, cette situation n'est "plus vivable". L'adaptation de l'abattoir de Miquelon-Langlade, qui ne répond plus aux besoins des agriculteurs locaux, coûterait cher à la commune.

À lire aussi : Abattoir de Miquelon-Langlade : un diagnostic lancé pour une meilleure gestion

L'amélioration de l'établissement serait évalué à un million d'euros. Un abattoir au coeur de nombreux échanges entre les agriculteurs de l'archipel, la municipalité de Miquelon-Langlade, la collectivité territoriale, la DTAM ou encore la Cacima depuis plusieurs mois. 

 Anastasia Laguerra et Aldric Lahiton ont rencontré l'exploitant agricole.

©saintpierreetmiquelon