Nomination d'Annick Girardin : quelles compétences pour le ministère de la mer ?

politique
ministère de la mer 2
Le nouveau gouvernement compte un ministère de la mer, avec à sa tête Annick Girardin. L'ancienne ministre des outre-mer a oeuvré pour remettre au goût du jour ce porte-feuille, qui n'existait plus depuis près de trente ans. Objectif : donner du poids aux questions maritimes. 
 
L'ancienne ministre des outre-mer Annick Girardin l'appelait de ses voeux. Elle a eu gain de cause. Un ministère entièrement dédié aux questions maritimes a vu le jour en début de semaine. Ce porte-feuille, qui n'existait plus depuis près de trente ans, sera dirigé par la Saint-Pierraise, nommée ministre de la mer lundi 6 juillet. 

À Saint-Pierre et Miquelon, la nouvelle a fait réagir. "Annick Girardin estimait, à juste titre, que la façade maritime de la France est très importante et mérite à elle seule un ministère" a notamment commenté Yannick Cambray, le maire de Saint-Pierre. Du côté du monde maritime, beaucoup évoquent les dossiers touchant au plateau continental de l'archipel, mais aussi à l'aménagement des quais de plaisance et de croisière.

À lire aussi > Remaniement du gouvernement : Sébastien Lecornu nommé ministre des Outre-mer

Pourtant, les prérogatives exactes de ce nouveau porte-feuille ne sont pas encore connues. "À ce stade, j’ai trois interrogations", a ainsi affirmé l'ancien ministre de la mer Louis Le Pensec, interrogé sur la nomination d'Annick Girardin par le journal Ouest France. "Quels domaines de compétences lui seront attribués par le décret à venir ? De quels moyens budgétaires disposera-t-elle pour de si lourds enjeux économiques, sociaux, écologiques, biologiques, énergétiques ? Et enfin et surtout de quel ministère s’agit-il ?"

Les questions maritimes sont en effet variées et elles touchent parfois aux attributions d'autres ministères, lorsqu'il s'agit d'agriculture ou de défense par exemple. Le champ des compétences de la Saint-Pierraise sera précisé par décret dans les jours à venir. Le compte twitter officiel du ministère de la mer assure pour l'instant que les domaines du tourisme côtier et de la pêche seront des priorités.
   

Un ministère de la mer sous Mitterrand


La mer a rarement fait l'objet d'autant d'attention. En comptant Annick Girardin, seules trois personnalités ont ainsi exercé les fonctions de ministre de la mer sous la Ve république. Son dernier prédecesseur, Jacques Mellick, était en poste de 1988 à 1993, sous le second mandat de François Mitterrand.

Depuis, plusieurs secrétariats d'État ont été chargés de règler les questions maritimes. À partir de 2017, cependant, aucun porte-feuille n'a été créé spécifiquement pour gèrer les sujets en lien avec la mer et les océans. Les actions du gouvernement étaient en grande partie gérées par le secrétariat général de la mer, une instance mise en place en 1995 pour assurer une coordination interministérielle sur les sujets en lien avec l'univers marin. 

Annick Girardin a exprimé sa joie et sa "fierté" de se voir attribuer ce nouveau ministère. Sur son compte Twitter, elle rappelle qu'"avec plus de 11 millions de km² de domaine maritime en France, plus de 391 000 emplois, 10 % de la biodiversité mondiale, les défis à relever sont immenses."
Les Outre-mer en continu
Accéder au live