Les acteurs du monde politique et maritime de Saint-Pierre et Miquelon satisfaits de la nomination d'Annick Girardin

politique
Annick Girardin devient ministre de la mer
Annick Girardin, le 24 juin à Cayenne. ©jody amiet / AFP
La nomination de la Saint-Pierraise au ministère de la mer a globalement provoqué des réactions positives dans l'archipel. Dans les milieux politiques comme parmi les acteurs du monde maritime, on estime qu'Annick Girardin peut aider à développer la stratégie maritime de la France. 
La nomination d'Annick Girardin en tant que ministre de la mer a fait parler à Saint-Pierre et Miquelon. La Saint-Pierraise a accepté ce poste au sein du gouvernement de Jean Castex, lundi 6 juillet. La fonction de ministre des outre-mer a elle été reprise par Sébastien Lecornu, précédemment ministre des collectivités territoriales
 
À lire aussi > Saint-Pierre et Miquelon : séance de rattrapage du Conseil Territorial après le confinement

Annick Girardin, ministre de la mer : une bonne nouvelle, selon le maire de Saint-Pierre Yannick Cambray (Cap sur l'Avenir). D'autant que l'ancienne ministre des outre-mer souhaitait depuis longtemps la création d'un tel ministère. "C'était quelque chose qu'elle défendait, qu'elle plaidait auprès de ses interlocuteurs", se souvient-il. "Elle estimait à juste raison que la façade maritime de la France est très importante et mérite à elle seule un ministère."
 

"L'économie bleue est peut-être aussi l'économie du futur" - Yannick Cambray, maire de Saint-Pierre 


De son côté, le président de la collectivité territoriale Stéphane Lenormand (Archipel demain) s'est dit surpris par la nouvelle. "J'avais cru comprendre qu'elle souhaitait revenir sur son territoire et préparer les territoriales." Il a néanmoins salué la création d'"un ministère auquel elle tenait beaucoup", celui de la mer. "On aura l'occasion de la revoir sur le territoire et peut-être de relancer la problématique du plateau continental."
 

Un ministère de la mer applaudi par le secteur maritime


Les acteurs du monde maritime s'estiment eux aussi satisfaits face à cette annonce. "Je suis très content qu'il y ait à nouveau un ministère de la mer", assure Philippe Paturel, le président de la route Saint-Pierre et Miquelon. "La mer dépendait dernièrement du ministère des transports, donc ça limitait un peu le champ d'action."
 

"Je suis doublement satisfait qu'Annick Girardin soit à la tête de ce ministère [de la mer]. D'une part c'est ce qu'elle espèrait [...] et deuxièmement, je pense que c'est un ministère au sein duquel elle pourra s'exprimer davantage." - Philippe Paturel, président de la route Saint-Pierre et Miquelon


Emmanuel Chaigne approuve. "Je crois que la mer en a bien besoin", assure l'ancien directeur de l'école de voile de Saint-Pierre. "La France est quand même la deuxième nation mondiale au niveau des surfaces maritimes. Je me souviens d'une réflexion d'Eric Tabarly qui disait : 'le problème avec la France, c'est qu'elle tourne le dos à la mer'"

À lire aussi > Sébastien Lecornu au ministère des Outre-mer : revivez la passation de pouvoir
 
Dans l'archipel, beaucoup espèrent aussi que la nomination d'Annick Girardin aura des répercussions localement. "La mer c'est important pour tous les territoires d'outre-mer et notamment pour Saint-Pierre et Miquelon", assure Roger Hélène, le vice-président du cluster maritime de l'archipel. "Annick Girardin nommée ministre de la mer, c'est excellent pour les projets qui sont portés que ce soit pour les sociétés privées de l'archipel, le cluster maritime et l'ensemble du territoire." 



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live