Le photographe Patrice Terraz immortalise la jeunesse de Saint-Pierre et Miquelon

art saint-pierre (spm)
À travers ses clichés, le photographe Patrice Terraz raconte la jeunesse de Saint-Pierre et Miquelon
©Patrice Terraz
Après un séjour à Saint-Pierre et Miquelon en janvier dernier, Patrice Terraz raconte désormais son expérience auprès des jeunes de l'archipel, en photos. Des clichés qui racontent parfois l'ennui, mais aussi un attachement profond au territoire.
Au lycée Emile Letournel, Patrice Terraz avait animé des ateliers et passé beaucoup de temps en extérieur avec les élèves. Le photographe n'avait qu'un seul objectif : saisir cette jeunesse vivant à 5000 kilomètres de l'Hexagone. 

Quelques mois plus tard, il vient de publier un portfolio dans le site d'information Mediapart racontant cette expérience hors du commun. 

Vivant dans des îles préservées par la délinquance, ces adolescents lui ont raconté un sentiment de totale sécurité.
 

" Ils ont une qualité de vie qu'on ne retrouve pas forcément  ailleurs. "

Patrice Terraz, photographe

 
Le photographe Patrice Terraz immortalise la jeunesse de Saint-Pierre et Miquelon
©Patrice Terraz


Le photographe, qui a réalisé un travail similaire en Guyane et en Nouvelle-Calédonie, a aussi identifié des points communs entre les territoires ultramarins, notamment un attachement flagrant au territoire.

 

" Ce qui m'a marqué partout où je suis allé, c'est la fierté de vivre une adolescence pas comme les autres. "

Patrice Terraz, photographe


Le départ aux études, un déchirement


À Saint-Pierre et Miquelon, les jeunes doivent systématiquement quitter leur caillou, s'ils souhaitent entamer des études supérieures. Un moment à la fois très attendu et redouté dont ils ont beaucoup parlé au photographe. Patrice Terraz a souvent perçu des sentiments contradictoires, entre envie d'aller voir ailleurs et de tromper l'ennui, et crainte de devoir évoluer dans une grande ville.

À lire aussi >>> Un atelier photo pour les élèves du lycée Emile Letournel

Le photographe, qui aimerait désormais se rendre à Wallis et Futuna, présente son travail comme un simple point de vue. Un point de vue qui permet d'entrevoir ce que grandir à Saint-Pierre et Miquelon signifie.

Marie Daoudal s'est entretenue avec le photographe :
Les Outre-mer en continu
Accéder au live