Rentrée scolaire : des étudiants de Saint-Pierre et Miquelon hésitent à partir

éducation
bourses
Alors que la rentrée approche, les questionnements se multiplient quant à l'octroi des bourses. Sur fond de crise sanitaire, faut-il se rendre sur son lieu d'étude ou rester dans l'archipel ? Des cours vont-ils se dérouler en présentiel ou non ? A quoi peuvent prétendre les jeunes boursiers ? 
La rentrée étudiante cru 2020 restera dans les mémoires. Perturbée par la crise de la COVID-19, les incertitudes demeurent sur la nature des cours en métropole ou au Canada, et notamment sur les conditions d'attribution des bourses pour les étudiants saint-pierrais et miquelonnais. S'ls ne peuvent pas justifier d'un cours obligatoire en présentiel, la bourse n'est pas attribuée. 

Malgré les confusions, certains étudiants ont choisi de se rendre sur leur lieu d'étude. A l'image de Margot Arthur, qui a décidé de rejoindre la métropole. "Le directeur de mon université a annoncé que la majorité des cours se feraient en présentiel. Sur le site internet, il est indiqué que tous les cours se feraient en présentiel. J'ai un espèce de flou sur les modalités réelles de mon enseignement, et ça n'a pas évolué depuis que je suis rentrée. Je n'ai aucune information plus claire" regrette la jeune femme. 


Les étudiants du Canada impactés


Hormis la métropole, le Canada reste une destination privilégiée pour les étudiants de l'archipel, 'une centaine souhaitant s'y rendre. Chez nos voisins, une grande partie des universités a choisi d'adapter son offre avec uniquement des cours à distance.
 

A lire aussi : Les modalités d'attribution des bourses pour les étudiants au Canada évoluent avec la crise

Une problématique qui implique de revoir ses objectifs de cursus. "La collectivité territoriale préfère que je reste ici" explique Lucas Brillant. "Je vais rester ici quelques mois pour bosser, me faire un peu d'argent, et repartir aux études" conclut-il.
 

1600 euros de remboursement des frais de scolarité


Environ 25 étudiants sont déjà sur le territoire nord-américain pour y suivre des cours, qui eux, se feront en présentiel. Ici dans l'archipel, la commission des bourses assume toujours une partie des frais pour les étudiants décidés à poursuivre leur cursus. "Pour les étudiants qui ne font pas de présentiel, nous remboursons les frais de scolarité à hauteur de 1600 euros" affirme Marion Letournel, responsable du service formation insertion du Conseil territorial. "Que ce soit sur le Canada ou sur la métropole, aujourd'hui c'est la seule indemnité que l'on peut débloquer dans le cadre d'une formation à distance".
 

A lire aussi : Les modalités d'attribution des bourses pour les étudiants au Canada évoluent avec la crise
 

Une autre aide est également proposée, "si un élève est amené à suivre une formation à distance tout au long de l'année, la collectivité financera un aller-retour pour permettre à l'étudiant d'aller présenter son examen sur place".

La prochaine commission des bourses aura lieu le 14 septembre. Le service de formation et d'insertion de la collectivité territoriale invite d'ailleurs les étudiants à manifester leurs intentions pour la prochaine année scolaire.  

Le reportage d'Alric Lahiton et Clémentine Baud.
©saintpierremiquelon

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live