Le marathon des Sables, le défi d'une vie pour le Saint-Pierrais Chouki Laamel

Chouky Laamel en pleine séance d'entraînement pour son Marathon des sables au Maroc du 12 au 22 avril prochain.
Chouky Laamel sera sur la ligne départ de la 38e édition du marathon des Sables dans le Sahara marocain. Une traversée du désert de 252 kilomètres qu'il prépare depuis plusieurs mois avec pour défi : terminer les six étapes et mettre en valeur l'association "Et la Vie continue" qu'il a choisi de représenter.

C'est un énorme défi que s'est lancé Chouky Laamel, celui de parcourir le désert du Sahara marocain.  

Le pharmacien s'entraîne depuis des mois pour cette aventure humaine mais aussi et surtout sportive. S'il n'est pas un coureur confirmé, le vétéran est "prêt mentalement à souffrir", même si physiquement il ne "sait pas où cette aventure va le mener".

Au début on m'a pris pour un fou, mais voilà j 'ai décidé d'y aller.

Chouky Laamel, participant au Marathon des sables

Si son annonce suscite beaucoup d'interrogations et de doutes quant à ses capacités, il s'entraîne très durement depuis l'été dernier pour ce Marathon des sables  "The Légendary", 38e édition. Si son dernier grand défi remonte à 1993 avec les 25 kilomètres de Miquelon, le représentant de Saint-Pierre et Miquelon est bien déterminé à participer à cette course à pied, également ouverte aux marcheurs.

À lire aussi : Depuis 2019, l'association "Et la Vie continue" au service des personnes atteintes d'un cancer

Depuis plusieurs années, des participants choisissent de parrainer une association. C'est aussi le cas de Chouky qui a choisi d'associer sa participation à une noble cause.  

Au départ je devais y participer de façon individuelle et j'ai vu qu'il y a pas mal de concurrents qui parrainaient des associations et comme à Saint-Pierre et Miquelon, on connait tous un ami ou quelqu'un qui est touché par le cancer, j'ai donc décidé de parrainer l'association "Et la Vie continue".

Chouky Laamel, participant au Marathon des sables

Un défi solidaire 

La cagnotte est accessible en ligne sur la page Facebook de l'association "Et la vie continue".  La somme récoltée sera totalement reversée à l'association.

Des mois de préparation à son actif

Pour coacher le marathonien amateur, Kris Jones. L'éducateur sportif n'a pas hésité à soutenir Chouky dans son projet. Comme le souligne Kris Jones : "il est parti de zéro. Il a fallu tester ses capacités, le repousser dans ses retranchements pour voir ce qu'il est capable de faire". 

On a mélangé l'entraînement fonctionnel, comment bien bouger, renforcer ses membres inférieurs [...] Il a fallu lui apprendre à s'étirer, à avoir un petit peu plus de souplesse.

Kris Jones, éducateur sportif dans une salle de fitness de Saint-Pierre

Sans oublier bien sur le cardio et l'endurance. 

La course, ses modalités

Outre la partie sportive, il y a aussi la préparation du matériel et de la nourriture car, comme le précise le règlement, c'est une épreuve qui est réalisée en "autosuffisance alimentaire et en allure libre".

Outre l’eau et la tente, fournies par l’organisation, Chouky, comme l'ensemble des participants, doivent tout porter sur eux dans un sac à dos qui pèse au minimum 6,5 kilos et  15 kilos maximum.

À lire aussi : Deux Saint-Pierraises candidates au casting de l'émission de téléréalité Pékin Express

Plus de 25 000 personnes ont déjà participé à l’aventure. Pour cette 38e édition, 58 nationalités seront représentées. Les sportifs seront encadrés par 600 membres de l'organisation.

Marie-Paule Vidal et Aldric Lahiton ont rencontré Chouky Laamel. Son portrait.

©saintpierreetmiquelon

Suite à une promesse faite à une amie Malika Halili, Chouky Laamel fera aussi voyager le drapeau de Saint-Pierre et Miquelon à travers le Sahara marocain avec la ferme intention de le laisser là-bas. 

Je ne le ramène pas ici après. Je vais négocier pour qu'il soit accrocher à toutes les prochaines éditions.

Chouky Laamel, participant au Marathon des sables

Le Marathon des sables, c'est ...

Chouky quitte Saint-Pierre le 6 avril prochain et rejoindra les autres marathoniens le 12 avril prochain. 

  • 12 avril : arrivée au Maroc, transfert vers le bivouac en bus dans le désert, installation et nuit au bivouac.
  • 13 avril : contrôles techniques, administratifs et médicaux.
  • 14 avril : étape une sur une distance d'un peu plus de 30 kilomètres.
  • 15 avril : étape deux, 40,8 kilomètres.
  • 16 et 17 avril : étape trois, c'est la plus longue, plus de 85 kilomètres. Elle se déroule sur deux jours avec une nuit au bivouac.
  • 18 avril : étape quatre, un peu plus de 43 kilomètres.
  • 19 avril : étape cinq, un peu plus de 30 kilomètres .
  • 20 avril : étape six, une vingtaine de kilomètres, et remise des médailles. Transfert en bus direction Ouarzazate et nuit à l’hôtel.
  • 21  avril: journée libre et nuit à l’hôtel .
  • 22 avril : fin de l’aventure et retour à l’aéroport.